Banque

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 34 (8490 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Comment les fusions-acquisitions bancaires influencentelles la relation banque-PME ?
Siham ZRAOULA Professeur assistant Groupe Sup de Co la Rochelle – CEREGE 102, rue des Coureilles, Les Minimes - 17024 Cedex 1 Tél : 06 99 53 82 34 zraoulas@esc-larochelle.fr Nabil BIKOURANE ATER Université Victor Segalen Bordeaux II ISPED, 146 rue Léo-Saignat, 33076 Bordeaux Cedex Tél. 06 30 45 05 70nabil.bikourane@isped.u-bordeaux2.fr
Résumé Contrairement aux grandes entreprises, les PME restent largement dépendantes des financements bancaires et tout changement dans ce secteur est susceptible de perturber leur fonctionnement. Nous tenterons dans cet article de savoir comment les opérations de fusionsacquisitions dans le secteur bancaire affectent la relation banque-PME. Cette relation oscille dans lalittérature entre deux approches : l’approche transactionnelle et l’approche relationnelle. Si la première met l’accent sur le contrat formel comme moyen de gestion la relation bancaire, la seconde accorde une place importante aux mécanismes informels. Ces deux approches bien que différentes, sont complémentaires et constituent les extrémités d’un même continuum dit le continuum relationnel.L’objectif du présent travail est de savoir si les fusions-acquisitions font pencher la relation avec la PME vers l’extrémité relationnelle ou l’extrémité transactionnelle. Une réponse sera apportée à cette question en se basant sur une large revue de la littérature ainsi que sur les études empiriques réalisées notamment aux EtatsUnis et en Europe. A travers la littérature, on s’aperçoit que lesmutations spectaculaires du secteur bancaire ainsi que les restructurations des établissements de crédit ont un impact négatif sur la relation banque-PME, qui tend à devenir moins relationnelle. Mots clés : approche relationnelle, approche transactionnelle, fusions-acquisitions, Banque, PME, relation.

Comment les fusions-acquisitions bancaires influencentelles la relation banque-PME ?

RésuméContrairement aux grandes entreprises, les PME restent largement dépendantes des financements bancaires et tout changement dans ce secteur est susceptible de perturber leur fonctionnement. Nous tenterons dans cet article de savoir comment les opérations de fusionsacquisitions dans le secteur bancaire affectent la relation banque-PME. Cette relation oscille dans la littérature entre deux approches :l’approche transactionnelle et l’approche relationnelle. Si la première met l’accent sur le contrat formel comme moyen de gestion la relation bancaire, la seconde accorde une place importante aux mécanismes informels. Ces deux approches bien que différentes, sont complémentaires et constituent les extrémités d’un même continuum dit le continuum relationnel. L’objectif du présent travail est de savoirsi les fusions-acquisitions font pencher la relation avec la PME vers l’extrémité relationnelle ou l’extrémité transactionnelle. Une réponse sera apportée à cette question en se basant sur une large revue de la littérature ainsi que sur les études empiriques réalisées notamment aux EtatsUnis et en Europe. A travers la littérature, on s’aperçoit que les mutations spectaculaires du secteur bancaireainsi que les restructurations des établissements de crédit ont un impact négatif sur la relation banque-PME, qui tend à devenir moins relationnelle.

Mots clés : approche relationnelle, approche transactionnelle, fusions-acquisitions, Banque, PME, relation.

2

INTRODUCTION
Le système financier est en pleine mutation et ce, en raison de la vague des fusionsacquisitions1 (F&A) dans lesecteur bancaire. Ces opérations constituent une source d’avantage concurrentiel et contribuent à la performance des banques consolidées. Elles modifient en profondeur les structures de fonctionnement des banques. A des banques aux contours précis, ayant une forte autonomie décisionnelle, se substituent des formes d’organisation interconnectées et imprécises (Mayrhofer, 2005). Les F&A bancaires...
tracking img