Barcelone l'eau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3603 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
http://www.lefigaro.fr/environnement/2010/04/14/01029-20100414ARTFIG00586-guerre-de-l-eau-entre-barcelone-et-madrid-.php
Ces nouvelles technologies ne vont pas sans une politique d’économie de l’eau. « Les habitants ont pris conscience de ce bien précieux et la consommation a diminué », précise Gabriel Borràs Calvo, directeur de la planification pour un usage durable de l’eau au sein de l’Agencecatalane de l’eau. La consommation a ainsi diminué de 20 % en 2008 à Barcelone pour atteindre 108 litres par jour et par personne. « Un bon chiffre lorsqu’on sait que le seuil de confort considéré par l’Organisation mondiale de la santé est établi à une consommation de 100 litres par jour et par personne », ajoute ce dernier.

 
Les habitants de Barcelone consomment ainsi six fois moins d’eauque ceux de New York, trois fois moins que ceux de Londres et deux fois moins que ceux de Madrid. La région s’est lancée depuis plusieurs années dans une politique et une campagne constante pour économiser l’eau. L’an passé, un million de filtres diffuseurs pour robinet ont ainsi été distribués. La Catalogne fut aussi la première région en 1987 à instaurer un système de pénalisation pour ceux quiconsomment le plus. Une nécessité dans une région où le prix de l’eau a toujours été inférieur à son coût réel. Mais les Barcelonais n’échapperont pas à une augmentation progressive du prix de l’eau, répercutant le coût de l’usine de dessalement.

 

Intro : Les disparités sont nombreuses sur le pourtour méditerranéen, où les pays du sud ne bénéficient que 10% des précipitations annuelles. ABarcelone, cette pénurie chronique a divers effets collatéraux : politique, agricole, environnemental ou encore touristique. Chaque acteur utilise l’or bleu de façon différente , des familles barcelonaises dont l'eau coule au robinet aux agriculteurs qui arrosent copieusement leurs hectares de terre, en passant par les professionnels du tourisme qui entretiennent des golfs verdoyants jusqu’auindustriels chargés d'acheminer la ressource jusqu'au bout des tuyaux…On constate parallèlement que les ressources en eau diminuent et sont menacé. Dans cette parti nous verrons différentes approches par acteur concerné. Tous ces acteurs, aussi différents soient-ils de par leurs objectifs, leurs statuts, leurs convictions, leurs forces, interagissent autour d'un même problème : comment abreuverBarcelone quand l'eau y manque?

Approche politique
Le manque d'eau dont souffre la région catalane a créer une tension entre Madrid et Barcelone.
À l'origine de cette colère, le refus catégorique de la ministre de l'Environnement, Cristina Narbona, du projet proposé par le gouvernement catalan. Ce dernier réclame un transvasement d'eau depuis le Segre, un des plus importants affluents de l'Èbrevers Barcelone. Il s'agirait d'extraire 1,5 hectomètre cube d'eau par jour en période de sécheresse. Or, la gestion des fleuves et des rivières relève de la compétence de l'État central. Sans son autorisation, aucune démarche ne peut être effectuée. Le gouvernement de Zapatero a mis un point d'honneur à s'opposer aux transvasements d'eau des fleuves, considérés comme une «aberration écologique».L'exécutif de gauche mène depuis quatre ans une bataille avec les régions conservatrices de Valence et de Murcie, qui réclament de l'eau de l'Èbre pour irriguer les cultures d'agrumes et développer le tourisme (piscines, golfs...). Si Madrid venait à céder aux socialistes catalans, elle serait contrainte de faire de même avec les autres régions. Un argument qui ne convainc pas les Catalans.Gouvernement national espagnol (Aznar puis Zapatero)

L’Espagne est le pays de l’Union européenne (UE) qui consomme le plus d’eau. Malheureusement c'est un pays aux climats très inégaux, avec des régions tempérées côtoyant des régions arides . Chaque gouvernement essaye d'établir des plans de gestion de l'eau, du Plan Hydrologique National (PHN) d'Aznar en 2001 au Programma Agua de Zapatero en...
tracking img