Bardamu

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (845 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Bardamu: Son enfance, sa mère et son évolution psychologique au long de son périple.
On ne sait pas grand chose sur l'enfance de Bardamu, il en parle très peu dans Voyage au bout de la nuit.Il a grandi avec sa mère et n'évoque jamais la présence d'un père. Il raconte qu'il allait voir les paysans le soir avec sa mère et nous savons qu’il a passé une partie de son enfance en Allemagne : "Aussi loin que je cherchais dans ma mémoire, je ne leur avais rien fait aux Allemands. J'avais toujours été bien aimable et bien poli avec eux. Je les connaissais un peu les Allemands, j'avais mêmeété à l'école avec eux, étant petit, aux environs de Hanovre. J'avais parlé leur langue..." Sa vision des Allemands est toujours une vision d'enfant : " mes sentiments n'avaient pas changé à leur égards". Il a grandi dans la misère, sa mère tenait une mercerie et ils n’avaient donc pas beaucoup d'argent : "elle ne connaissait en fait de misère que celles qui ressemblaient à la sienne".
 Lorsqu'ilétait adolescent Bardamu a travaillé chez un bijoutier où il gagnait très peu, chez les Puta.
 
La mère de Bardamu est montrée comme une femme à la fois triste, fragile et optimiste.
Elleaccepté sa situation de "petite gens" et s'y résigne. C'est, selon elle, son destin et elle pense ne rien pouvoir y changer: "elle croyait au fond que les petites gens de sa sorte étaient faits poursouffrir de tout, que c'était leur rôle sur la terre" , comme si elle était coupable de quelque chose et que donc elle devait payer; C'est une sorte de martyr.
 Même si elle est malheureuse à l'idée queson fils parte à la guerre (elle pleure tout au long du passage), elle s'y résout quand même car elle est un peu naïve, et croit ce qu'on lui dit: "elle croyait aux mots qu'on lui disait pourm'enlever". Son opinion sur la guerre est assez "légère": "les tués pour elle c'était rien que des accidents, comme aux courses, y n'ont qu'à bien se tenir, on ne tombait pas" .
Cette mère représente...
tracking img