Baroque

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3432 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
 LE BAROQUE

L'éthymologie du baroque :
"Baroque" est un terme de joaillerie qui signifie en portugais (barroco) "perle de forme irrégulière". voisin du castillan berrucco, qui était lui-même entré dans la langue technique de la joaillerie au xvie siècle. Le « baroque » est issu de la première étymologie probablement croisé pour le sens avec le latin médiéval baroco, crééartificiellement au XVIIIe siècle par les scolastiques pour désigner une forme de syllogisme et qui, employé ensuite par moquerie par les adversaires de la scolastique, contribua à donner à baroque le sens de « bizarre, inutilement compliqué ».Le mot est dérivé du latin "verruca" qui peut prendre le sens de "éminence", "verrue", "défaut", ou encore "tâche".
Dans le Dictionnaire universel du Furetière, ontrouve la définition suivante (en 1690) :terme de joaillier, qui ne se dit que des perles qui ne sont pas parfaitement rondes.
Cette définition, ainsi que le retour à l'étymologie nous indique bien la négation et la restriction. Au XVIIe siècle, ce terme est péjoratif car il qualifie tout ce qui est bizarre, hors des normes. Depuis le XXe siècle, les historiens de l'art appellent « baroques » lesœuvres d'art du XVIIe siècle caractérisées par des thèmes comme l'illusion, la métamorphose, les courbes, le foisonnement du décor, l'ouverture sur l'infini.
Au départ, le terme n'est applicable que pour les arts figuratifs. Il n'existe pas d'art poétique baroque ni de règles canoniques ou formelles. Le baroque est l'art du mouvement ; c'est une esthétique, une vision du monde, un comportement, unemanière de réagir à une crise.

Contexte :

Les guerres de Religion, qui sont des guerres civiles entre 1560 et 1598. La population est confrontée à la mort et à l'horreur. En effet, les guerres de religion opposent catholiques et protestants. Ce schisme est notamment concrétisé par le massacre de la Saint Barthélémy (en 1572), qui marque le début des hostilités qui ne prendront fin qu'en1598, lorsque Henri IV mettra en place l'Edit de Nantes, qui accorde aux protestants la liberté de culte. Dans un tel contexte, l'omniprésence de la mort et le déchirement des Français entre eux créent un climat d'inquiétude dans lequel va se développer la sensibilité baroque. Issu de la crise religieuse du XVIème siècle, du déchaînement de violence des guerres civiles, le baroque est une réponsemultiforme à l'angoisse de cette période.
Au niveau géographique, de nouvelles populations en Amérique centrale et du sud sont découvertes : on découvre que l'Europe n'est pas le centre de la terre.
Au niveau scientifique, la révolution copernicienne a des résonances philosophiques : l'héliocentrisme remplace le géocentrisme de Ptolémée, d'où la thèse de la pluralité des mondes (que l'onretrouve dans Voyage dans la Lune de Cyrano de Bergerac en 1662). Umberto Eco rappelle dans L'oeuvre ouverte, que


dans un contexte politique, scientifique et théologique particulier :
Contexte politique : au XVIe siècle, les guerres de religionHYPERLINK "http://www.herodote.net/nahmotguerresdereligion.php" ;
Les grandes découvertesHYPERLINK"http://www.reynier.com/Histoire/Colonisation/Decouvertes.html" \l "Trois" : elles produisent des effets sur l'art ;
Contexte scientifique : la théorie géocentriqueHYPERLINK "http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9ocentrisme" est abandonnée. L'ère de l'héliocentrisme débute (Copernic / Galilée) : la Terre n'est plus au centre de l'univers, c'est le Soleil.
Théologique et ecclésiologique (= langage sur l'Église ; théologie = langage sur Dieu).
Ceséléments entraînent plusieurs conséquences importantes : l'homme se sent décentré, on prend conscience que l'univers est infini (et non plus bien délimité) et corruptible (la Lune présente des taches, elle n'est pas parfaite ) comme le corps.L'univers est troué, et non plus bien délimité. La Terre n'est plus au centre de l'univers ; il s'agit du Soleil. Il y a crise de la sensibilité, et les...
tracking img