Barriere

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 42 (10404 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1

Les Barrières à l’entrée : un retour aux origines1

Olivier Maillard
Directeur des Programmes Bachelor Groupe Sup de Co La Rochelle (France) maillardo@esc-larochelle.fr

Résumé La position à l’égard des barrières à l’entrée a évolué depuis la fin des années 70. Certains éléments, considérés antérieurement comme à l’origine de barrières, apparaissent maintenant sous un jour plusfavorable. Les travaux de von Weiszäcker (1980), Demsetz (1982) et Baumol, Panzar et Willig (1982) ne sont pas étrangers à ces évolutions en fournissant aux autorités chargées de favoriser la concurrence un certain nombre de critères normatifs à l’aune desquels juger une structure de marché. L’idéal concurrentiel reste toutefois celui de la concurrence pure et parfaite et la référence, celle del’équilibre. Certains économistes, parmi lesquels les économistes de la tradition autrichienne, en appellent à revenir à la conception classique de la concurrence, qui tourne le dos à l’idée de structure et de statique (caractéristiques de la vision pure et parfaite de la concurrence) et met l’accent sur les comportements et la dynamique. Les seules barrières susceptibles d’être observées dans cetenvironnement sont les barrières légales. Les lois antitrust deviennent dès lors inutiles et seuls comptent la liberté d’entrée, les droits de propriété et le contrat. Summary The way we are analysing barriers to entry has changed in the early eighties under the influential writings of Von Weiszäcker (1980), Demsetz (1982) and Baumol, Panzar and Willig (1982). Their normative approach give the antitrustauthority the opportunity to lead a policy guided by the promotion of efficiency. Perfect competition and equilibrium remain however the reference. Some economists, stemming essentially from the austrian tradition, are promoting the classical vision of competition, a dynamic and behavioural approach, unlike the structural and static view of the standard model. The only barriers in the classical worldare legal. The antitrust laws are then useless and freedom of entry, property rights and contract are central features.

Certaines idées, exposées dans ce texte, ont été présentées au séminaire 3DI de l’Université Paris II Panthéon-Assas de même qu’au séminaire du Centre d’Analyse des Processus de Marché (CAPM) de l’Université Paris I, Paris II et Paris IX. Je remercie vivement les participantsde ces séminaires et tout spécialement David Bounie et Alain Redslob pour leurs commentaires. Les formules d’usage s’appliquent bien entendu.
1

2

Introduction
L’une des prédictions les plus importantes de la théorie économique pose que des profits anormalement élevés ne peuvent perdurer dans une industrie concurrentielle car leur présence attirera de nouvelles firmes. L’accroissement de laproduction qui suivra ramènera le prix au niveau concurrentiel, c’est-à-dire au minimum de la courbe de coût moyen. Le taux de profit réalisé par les firmes rejoindra alors un niveau normal, celui-la même qu’elles pourraient obtenir en affectant leurs ressources dans des projets alternatifs de risque équivalent. La libre-entrée assure donc une allocation efficiente des ressources dans l’économie.Si, contrairement aux implications de la théorie, la convergence des taux de profit n’est pas observée, trois explications peuvent être avancées : tout d’abord, les risques peuvent être significativement différents d’une industrie à l’autre ; ensuite, la convergence peut être lente, en raison de taux d’entrée/sortie particulièrement faibles, et, pour finir, l’absence de convergence peut révélerl’existence de barrières à l’entrée. Les deux premières objections peuvent être aisément contournées empiriquement en adoptant une démarche dynamique et en corrigeant les taux de rendement économique des différences de risque. C’est sur le dernier point, celui de l’existence de barrières à l’entrée, que se focalise toutes les oppositions. En effet, de nombreux désaccords existent sur la...
tracking img