Bases de

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4504 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CO  RS  OU  S  C  UR 

LE  BA  ES DE DO  NE  S  ES  AS  S D  ON  EE  L  S B  SE  E D  NN  ES 

² INTRODUCTION : Données structurées et accès simplifié 
À l'origine de l'informatique, le stockage d'information se faisait sur cartes per for ées. Ces supports pauvres ne  permettaient pas de définir la structuration et les relations existant entre les objets représentés.  Puis  sont venus  les  supports  magnétiques  et  les  fichiers.  On  pouvait  alors  stocker  une  information  Utilisateur   SQL  structurée et, grâce au langage COBOL en particulier,  automatiser  un  certain  nombre  de  tâches  par  des  commandes évoluées (tris, enregistrement de données  structurées,  etc).  Cependant,  la  plupart  du  travail  SGBD  d'accès  et  de  parcours  restait  à  la charge  du  programmeur.  Langage de pr ogr ammation Les bases de données sont nées du besoin de rendre  accessibles des informations en grande quantité  Gestion  Sécur ité  Stockage  Accès  Ø structurées  et  liées  les  unes  aux  des index  autres,  Ø à des utilisateurs non spécialistes,  Système d' exploitation  Ø grâce  à  un  langage  qui  ne  demande  pas  de  connaître  le  mode d'implantation  (fichiers,  nature  des  enregistrements, lieu de stockage, etc).  Fichiers  Toutes les fonctions de gestion du stockage, de l'accès  aux  informations,  d'indexation  des  données  et  de  gestion de la sécurité (verrous, droits d'accès, etc) sont prises en charge par un logiciel spécifique : le système de gestion de bases de données (SGBD). L'utilisateur interroge ces fonctions à travers un  langage simple de  requêtes  qui  ne  nécessite  que  la  connaissance  de  l'implantation  des  tables  :  le  langage  Structured  Quer y  Language (SQL) est normalisé, quel que soit le SGBD, il a la même syntaxe. 

² I QU'EST­CE QU'UNE BASE DE DONNEES ? 
Il  y  a  plusieurs  approches  pour  définir  ce  qu'est  une  base  de  données,  selon  le  SGBD  qui  la  gère  : pour  un  SGBD micro (ACCESS, Approach, Open Office, Filemaker, 4D, etc) on peut voir la base comme l'ensemble  des  tables,  requêtes,  formulaires  et  états  gérant  un  domaine  d'activité  de  l'entreprise  (gestion  commerciale,  gestion  comptable,  gestion  de  produits,  gestion  des  ressources  humaines,  etc)  ;  pour  un  SGBD  de  grande  ampleur (ORACLE, DB2, SQL Server, etc), la base de données est un ensemble plus global pouvant traiter de  plusieurs  domaines.  Elle  ne  comporte  que  les  données,  les  contraintes  et  les  éléments  de  sécurité,  mais  est  indépendante des éléments d'interface. 

1.1 Table 
La table est le composant de base d'une BDD. Elle correspond à la structure d'un objet identifié, autonome et  indissociable.  Elle  comporte un  ensemble  de  champs  ou  colonnes  typés  (entiers,  caractères,  dates,  etc).  L'ensemble  des  valeurs  décrivant  un  exemplaire  particulier  de  l'objet  est  nommé  occur rence  (ou  tuple  ou  n­  uplet).  Clé primaire ou identifiant  Pour distinguer  les occur rences les unes des autres sans ambiguïté, pour accéder à chaque ligne d'une table de manière directe et pour faire référence à une table liée, on doit particulariser chaque objet. Une information  doit donc identifier de manière unique chaque ligne, si bien que sa valeur ne peut apparaître qu'une seule fois  pour l'ensemble des occurrences de la table. On appelle cette information clé primaire. Elle peut être constituée  par un champ ou par la concaténation de plusieur s propriétés. 
Document2  Page 1  CO  RS  OU  S  C  UR 

LE  BA  ES DE DO  NE  S  ES  AS  S D  ON  EE  L  S B  SE  E D  NN  ES 

Clé étrangère  Certains objets doivent, pour être complets, faire référence à d'autres objets. Cette référence distante peut être  unique  (un  produit  peut  faire  partie  d'une  famille)  ou  multiple  (une  commande  est  passée  pour  plusieurs  produits). ...
tracking img