Bataille d'alger

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2613 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA BATAILLE D’ALGER Au 31 mars 1957, quand s'achève la " bataille d'Alger ", il ne reste pas grand-chose de l'organisation politico-militaire du F.L.N. La mort de Ben M'Hidi et la fuite des autres membres du C.C.E. ont fait de Yacef Saadi le patron de la zone autonome d'Alger. Le premier problème qui se pose à Yacef Saadi est d'établir des liaisons avec ses supérieurs, qui se trouvent quelquepart entre la Kabylie et la Tunisie.
Dans la Casbah, qu'il n'a jamais quittée, la sécurité est bien plus précaire qu'avant. La ville arabe a été découpée en quartiers, îlots, blocs d'immeubles par le D. P. U. En dépit de ces difficultés, l'ex-boulanger, à qui la ruse n'a jamais manquée, parvient à rassembler autour de lui une sorte d'état-major restreint. Chaque membre se voit confier un rôle biendéterminé. Ali la Pointe, dont la photographie a été souvent à la " une " des journaux algérois, reste chargé des groupes de choc. Il sera assisté de Hassiba Bent Bouali. La jeune intellectuelle suivra l'ex-souteneur jusque dans la mort. Si Mourad, de son vrai nom Debih Chérif, dépanneur d'appareils électroménagers dans le " civil ", s'occupera à titre provisoire de l'organisation politicoadministrative. Plus tard, il deviendra l'un des responsables du réseau " bombes ". Pour l'heure, ce réseau créé par habib Reda et Haffaf sid ali, les auteur de la bombe du ville d’Oran soigneusement étudie par el hakim et yacef ces deux dernier qui constitueront une petite équipe d’hommes inconnus de Yacef Saadi.
Ce dernier prend Ramel (Hadji Othmane) pour adjoint militaire et garde près de lui, enqualité de secrétaire, Djamila Bouhired et Zohra Drif. Son neveu Petit-Omar, un garçon de douze ans, assurera les liaisons. Dans les semaines qui suivent, le chef de la Z.A.A. récupère quelques rescapés comme les freres: Haffaf Arezki, dit Houd, le responsable des liaisons et renseignements; Haffaf Mokrane, dit Si Mouloud commissaire politique willaya 3 R1 . Haffaf Nafaa, responsable des liaisons entreles wilayats 3 et 4 et la Z.A.A, Haffaf abdellah agent de liaison de Larbi ben M’hidi et Skander Noureddine et Benhamida Abderrahmane, deux anciens des groupes armés;Ahmed Houhad ,Lachghar Laid,Salah Nour.
Alilou, ancien proxénète, comme Ali la Pointe, qui servira plus tard le capitaine Léger, et enfin Ghandriche Hassan, un copain de football de 1943 celui qui a fait tomber la pyramide de laZ.A.A Vers la fin du mois d'avril, Yacef Saadi a rétabli les liaisons avec le C.C.E. Sa nouvelle organisation terroriste est prête à entrer en action. Elle est plus souple, plus légère et mieux cloisonnée que la précédente. Son chef a su tirer les leçons de la première " bataille d'Alger Il s'agit maintenant de lancer une nouvelle vague d'attentats pour montrer aux Français qu'à Alger le F.L.N. estloin d'avoir désarmé malgré les parachutistes. Reprendre le combat en frappant la population civile, c'est aussi une nécessité politique pour contrebalancer l'action psychologique du 5è bureau au sein de la masse musulmane. Et puis il y a également, chez Yacef Saadi, l'impérieux besoin de prendre une revanche personnelle sur Massu. Un besoin que partagent tous ceux qui forment autour de lui ledernier carré et que Taleb Abderrahmane, le chimiste de la première " bataille d'Alger ", réfugié en wilaya 4 (Algérois). La seconde manche ne s'engagera véritablement qu'au début du mois de juillet. En attendant, deux événements, très différents l'un de l'autre, vont sérieusement préoccuper Robert Lacoste. Au mois d'avril, la tension, qui était tombée avec la quasi-disparition des attentatsterroristes, remonte brusquement dans les milieux européens. On annonce en effet pour le 23 avril l'arrivée à Alger d'une commission privée du parti de Mendès-France pour enquêter sur les tortures. Aussitôt, c'est un vent de colère qui souffle dans toutes les associations d'anciens combattants, d'étudiants, les groupements " Algérie française " Devant la menace des troubles que provoquerait l'arrivée...
tracking img