Batiment

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2909 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
EIDGENÖSSISCHE TECHNISCHE HOCHSCHULE LAUSANNE POLITECNICO FEDERALE DI LOSANNA SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY LAUSANNE

INSTITUT DES MATERIAUX LABORATOIRE DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION

ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE
DEPARTEMENT DES MATERIAUX

ESSAIS SUR BETON FRAIS
INTRODUCTION
Les méthodes de calcul de la composition du béton sont nombreuses et il n’existe pas de méthodequi soit universellement reconnue comme étant la meilleure. Une composition de béton est toujours le résultat d’un compromis entre une série d’exigences généralement contradictoires. Une méthode de composition du béton pourra être considéré comme satisfaisante si elle permet de réaliser un béton répondant aux exigences suivantes : Le béton doit présenter, après durcissement, une certainerésistance, Le béton frais doit pouvoir facilement être mise en œuvre (ouvrabilité), Le béton doit présenter un faible retrait et fluage peu important, Le coût du béton doit rester le plus bas possible, Parmi les méthodes de composition les plus connues on peut citer celles de Bolomey, Dreux, Faury, Joisel et Valette. Les différences principales entre ces méthodes résident entre autres dans la définitionde la courbe granulométrique de référence, selon que l'on inclue ou non le ciment dans les matières fines. Pourtant, toutes ont un point commun, elles dépendent de paramètres qui sont intimement reliés aux caractéristiques morphologiques des matériaux utilisés (nature et qualité des granulats, type de liant, etc.). C'est pourquoi, connaissant la nature éminemment variable des composants du béton etsurtout des granulats, il est absolument nécessaire lors de la définition d'une composition de béton de compléter le calcul théorique des quantités des divers composants par un essai de gâchage et par des essais de résistance après durcissement. Pour le béton frais, l'essai de gâchage permet de contrôler que les propriétés du béton frais sont conformes aux exigences, ou sinon d'effectuer lescorrections nécessaires (soit en agissant sur la composition, soit au moyen d'adjuvants). Il faut noter aussi qu’une étude effectuée en laboratoire doit généralement être adaptée ultérieurement aux conditions réelles du chantier.

OBJECTIFS
Initiation à l’examen visuel des granulats et à l’analyse granulométrique. Détermination de la composition granulométrique et le calcul de la composition dubéton en variant plusieurs paramètres (la quantité d’eau, le type granulométrie,..). Essais de gâchage, de contrôle de la consistance et fabrication des éprouvettes pour le contrôle de la qualité du béton durci. Fabrication d’un élément de structure sous forme de poutrelle en béton armé.

1. EXAMEN VISUEL DE QUELQUES ECHANTILLONS DE GRANULATS

BUT METHODE INTERPRETATION

Contrôler rapidement laqualité d’un granulat Examen visuel Un jugement global peut être porté sur la base des critères suivants : Nature: matériau roulé ou concassé ; Forme :les formes allongées, aplaties ou en aiguilles sont à proscrire. Propreté : les impuretés argileuses et limoneuses sont nuisibles, l’excès de matières fines,les déchets de bois sont nuisibles au-delà d’une certaines proportions Matières nuisibles :les micas, le gypse, les scories, le charbon, les matières organiques.

TRAVAIL

Examiner et juger les échantillons préparés à cet effet

Echatillon 1 2 3 4 5 6 7 8 9

nature

forme

propreté

matières nuisibles

jugement

2. ANALYSE GRANULOMETRIQUE
BUT METHODE Déterminer les proportions des grains de chaque dimension. L’analyse s’effectue par tamisage avec un jeu normalisé detamis et de passoires. On superpose les tamis par dimensions croissantes, et l’on place un récipient sans ouverture sous la pile. Après tamisage, on mesure les refus de chaque tamis ainsi que le tamisat ayant passé à travers le tamis le plus fin. La composition granulométrique d’un granulat destiné à la fabrication d’un béton doit être comprise dans un fuseau de tolérance défini par la norme...
tracking img