Baudelaire, « ces voyageurs pour lesquels est ouvert/ l’empire familier des ténèbres futures » (vers 13-14). vous direz en quoi, selon vous, cette expression peut aussi définir les poètes dans leurs différentes fonctions.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (601 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Première expression littéraire de l’humanité, utilisant le rythme comme aide à la mémorisation et à la transmission orale, la poésie apparaît d’abord dans un cadre religieux et social en instituantles mythes fondateurs dans toutes les cultures. Baudelaire dans son poème « Bohémiens en voyage » du recueil Les fleurs du mal, présente les nomades comme « ces voyageurs pour lesquels est ouvert/L’empire familier des ténèbres futures ». Cette définition peut aussi caractériser les poètes qui comme les bohémiens sont parfois marginalisés et incompris cependant ils peuvent découvrir grâce à leurtravail de nouveaux horizons. Nous pouvons alors réfléchir aux différentes fonctions du langage poétique. Tout d’abord, nous allons voir comment la vision du poète transforme l’univers qui l’entoure pourensuite étudier son travail de créateur.

Le poète par son esprit vagabond perçoit l’invisible et le dévoile.
Il est considéré comme un messager divin de part la tradition, qui le présente commel’héritier d’Orphée, médiateur sacré. Il est alors en possession d’un pouvoir de divination qui lui permet de découvrir l’univers des idées. Rimbaud dans sa lettre dit du « voyant » attribue au poète cerôle de découvreur de l’invisible. Le poète doit inventer les mots et les images les mieux à même de faire sentir la présence de cet autre monde. L’écrivain se donne pour mission de suggérer l’existenced’un univers supérieur et invisible dont le monde réel n’est que le reflet. Il s’oppose ainsi au réalisme et à l’idéologie de la science et du progrès.
Le poète est aussi pour Rimbaud undécouvreur, un rénovateur de la langue poétique il affirme toujours dans la lettre du « voyant » qu’il faut « trouver une langue » il veut donc révolutionner les « idées » et les « formes ».Il veut se faire «voyant par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens » et être « vraiment voleur de feu » et trouver « du nouveau, idées et formes ». Il évoque l’alchimie du verbe qui doit être...
tracking img