Baudelaire correspondaces

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1016 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Charles Baudelaire, « Correspondances » (p 190)

Poème très important car il donne des clés pour comprendre la poésie de B.
Poème innovateur qui se réfère à la conception platonicienne de l'univers.
Baudelaire pense que la poésie a le pouvoir d'unifier, de relier en systématisant la partique des correspondances.
Ce poème est didactique (il livre un enseignement) : il développe une méthode,celle de la synesthésie, càd des équivalences sensorielles ; les 2 quatrains st consacrés à la théorie et les 2 tercets font l'application : exemples de synesthésies.

Pbtq possible : Cô le poète parvient-il à livrer un enseignement tout en donnant à son texte une grande portée poétique?

Lecture analytique :

§1 :

v 1 : Nature : 1er mot du poème, dc importance ; elle est dotée de 3qualités :
elle est vivante : « vivants, paroles, observent, regards » : elle a des perceptions humaines : personnificat°
elle est religieuse : associée de façon métaphorique à un « temple » (image d'un temple grec qui se dessine aux yeux du lecteur : cf les piliers formés par les tronc d'arbres) : lieu privilégié de communicat° avec le sacré, le divin ; il faut comprendre le mot de religionau sens vaste du terme (< latin religo, are : lier, attacher) : elle est un lieu de liaison, un espace médiateur entre 2 univers : celui des hommes et celui des dieux, càd entre le monde qu'ils connaissent et où ils vivent (le monde du spleen?) et celui qu'ils ne connaissent pas et qui est inaccessible (le monde de l'idéal?) ; la nature donne du sens en reliant le physique au métaphysique.C'est un lieu symboliste « forêts de symboles » (forêt : réputée pour ê dense et obscure ; ses symboles restent mystérieux) = des forêts de liens, de liaisons ; elle apporte aux hommes des signes, des symboles du monde inaccessible, qu'il faut décrypter. Elle a dc une fonction d'intermédiaire entre le terrestre (racine des arbres ancrés ds la terre) et le spirituel (branches des arbres quis'élèvent)

v 3 : l'homme : il ne bénéficie pas de la majuscule : il « passe » : ce verbe marque l'éphémère, le provisoire et une certaine passivité ; cela signifie que l'homme commun ne comprend pas ces symboles, il n'est pas capable de les déchiffrer car ils sont difficiles à comprendre : « confuses paroles ».

Cependant, la Nature observe une attitude bienveillante face à l'homme : « regardsfamiliers ».

§ 2 :

Apparition de la théorie au vers 8 : ressemble à une maxime, à une règle essentielle du symbolisme.
Ce quatrain comporte 3 comparaisons , les 2 dernières étant enserrées ds la 1ère. La 1ère comparaison occupe tt le quatrain et associe 3 éléments sensoriels énumérés au v 8 : « parfums, couleurs et sons » à qqch de difficile à identifier, et qui est exprimé au v 5 : « longséchos ». L'ensemble du § met en évidence un phénomène de correspondances, de relations entre les perceptions ; il insiste sur 2 actions exprimées par les vbes placés à la rime, en écho : « confondent » et « répondent ». Ils soulignent à la fois le mélange : « se confondent, unité » et la dissociation : « parfums, couleurs, sons ». Cette idée de confusion, de mélange est aussi suggérée par l'adj« vaste » qui caractérise à la fois la nuit et la clarté (antithèse).

Noter l'harmonie imitative du v 5 : allitérations et assonances (k, d, l, on) : échos qui répètent l'idée des correspondances.

§ 3 :

A partir de ce tercet, le poète applique la théorie et prend des exemples de synesthésies. Il va partir d'une sensation très abstraite : un parfum, qui est impalpable (cf allitération enfricative, comme le vent) ; il va donc trouver des équivalences plus palpables.
V 9 et 10 : B. va jouer sur la polysémie de l'adj choisi ; il choisi 3 comparaisons qui peuvent paraître insolites : elles associent des perceptions à des comparants inattendus :
« parfums frais comme des chairs d'enfants » : frais = innocence, pureté de l'enfant (sensation tactile)
« doux comme les...
tracking img