Baudelaire, la mort des amants

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1442 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La Mort des Amants
Tiré de Les Fleurs du Mal
De Baudelaire

1 Nous aurons des lits pleins d'odeurs légères,
Des divans profonds comme des tombeaux,
Et d'étranges fleurs sur des étagères,
Ecloses pour nous sous des cieux plus beaux.

5 Usant à l'envi leurs chaleurs dernières,
Nos deux cœurs seront deux vastes flambeaux,
Qui réfléchiront leurs doubles lumières
Dans nos deux esprits, cesmiroirs jumeaux.

9 Un soir fait de rose et de bleu mystique,
Nous échangerons un éclair unique,
Comme un long sanglot, tout chargé d'adieux;

12 Et plus tard un Ange, entr'ouvrant les portes,
Viendra ranimer, fidèle et joyeux,
Les miroirs ternis et les flammes mortes.

« La mort pour le poète est la victoire. » disait Cernuda, poète espagnol. Cette mort est mise en exergue et estidéalisée dans Les Fleurs du Mal de Baudelaire. Cette œuvre représente le labeur de toute une vie. Celle-ci débute en 1832 à Paris mais sera rapidement assombrie par le décès de son père. Moins d’une année après le départ de la figure paternelle, sa mère se remarie avec le général Jacques Aupick. Pour Baudelaire, ce remariage est une trahison mais est surtout un obstacle à tout ce qu’il aime : lapoésie, sa mère, la vie. Rapidement, cette vie que l’auteur déchu a chérie le décevra. Désillusionné de cette dernière et pour échapper à la réalité, le poète se plonge dans les paradis artificiels et goûte aux plaisirs charnels. Au travers de son œuvre, l’auteur tente de construire des ponts entre des notions parfois antinomiques telles que le mal et la beauté ou encore le bonheur et l’idéalinaccessible. En tant que bon romantique, il fait sien le thème de la mort jusqu’à lui consacrer une section entière. « La Mort des Amants » est le premier poème de celle-ci qui en comporte en tout six. Cependant, ce sonnet écrit en décasyllabes ne reflète pas une image lugubre de la mort telle que l’on pourrait s’y attendre. Alors que les auteurs classiques en ont toujours fait un événement menaçant etfuneste, Baudelaire en fait une renaissance. Ainsi, ce poème permet la découverte de l’espérance baudelairienne : il mêle les sensations mais place l’amour et la mort au premier plan, la seconde sublimant le premier.
Ce poème peut être découpé en deux parties, à savoir une première, du vers 1 au vers 8 et une seconde, qui regroupe les deux tercets. Dans un premier temps, l’auteur évoque le rêve, lesprojets de liberté. Puis, il aborde la mort comme une union. La volonté de l’auteur est sans doute de présenter à travers ce poème la mort comme le seul espoir d’un amour éternel, éternel car affranchi du spleen.

Lors de la première approche de ce poème de Baudelaire, le lecteur est frappé par la place que prend l’amour dans ce poème dédié à la thématique de la mort. En effet, l’auteur parvientà faire de cette mort l’annonciatrice d’une renaissance prochaine. Pour l’auteur, il ne faut pas oublier que la mort est synonyme de libération, permettant au poète de s’affranchir du spleen qui le ronge. La présence de ce voile d’amour sur un thème, communément si tragique, s’explique donc aisément. L’accomplissement de l’amour se fait par la mort.
Il est intéressent de constater que les champslexicaux de l’amour et de la mort sont intimement liés mais également très ambigus. Les « lits » du premier quatrain peuvent être compris comme le lieu où l’on aime mais également comme celui où l’on meure. De même, les « divans » sont comparés à des « tombeaux », à nouveau amour et mort sont complémentaires. Les « fleurs » évoquées au vers 3 peuvent être vues comme des fleurs offertes par unamant, mais aussi comme des ornements déposés lors d’un enterrement. Enfin, le terme de « soir » au premier vers du premier tercet correspond au moment privilégié des soupirants mais peut être vu comme le soir d’une existence. Ce choix quant au vocabulaire n’est pas anodin, l’ambigüité qu’il en résulte plonge le lectorat dans un certain embarras. En effet, avec une telle manipulation des champs...
tracking img