Baudelaire le serpent qui danse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1149 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Baudelaire, Les Fleurs du Mal**, « Le Serpent qui danse »
« Le Serpent qui danse » est le vingt-huitième poème du recueil. Il suit immédiatement un poème sans titre et cette succession semble aller de soi si l’on observe la première strophe, dans laquelle le verbe « marcher », les mots « serpents » et « bâtons » se trouvent déjà.
De composition symboliquement importante, le poème (qui parled’amour) est composé de 9 quatrains alternant octosyllabes à la rime féminine et pentasyllabes à la rime masculine. Cette alternance vers longs et vers courts peut déjà signifier, à elle seule, le motif de la danse. C’est donc déjà comme si l’union des amants s’affichait dans le texte. Mais le chiffre 9 renvoie aussi aux 9 cercles des Enfers de la tradition chrétienne, que l’on ne manque pasd’associer à l’image maléfique du serpent qui réapparaît constamment dans le poème.
Quelle image Baudelaire donne-t-il de Jeanne Duval, qu’il aime lorsqu’il écrit ce poème ?
C’est ce que nous verrons en envisageant d’abord l’éloge de la femme, avant de nous intéresser à l’érotisme du texte.
I –L’éloge de la femme qui est une incitation au rêve
1/ Une déclaration d’amour
Le poète est le «je » qui s’adresse à la femme aimée (« tu »), Jeanne Duval ici. Ce tutoiement indique d’ailleurs une intimité entre eux. Il s’agit d’une proximité dans le vécu, mais aussi dans l’espace.
Le poème est marqué par l’emploi d’un lexique affectif important : « chère indolente » intensité amoureuse), « si beau » (intensif - émerveillement du poète). Mais les sentiments sont aussi exprimés par uneponctuation expressive (points d’exclamation à la fin des strophes 1 à 9).
Le lyrisme est donc très clair, il s’agit bien d’une déclaration d’amour.
2/ L’éloge du corps de la femme aimée
On note une place importante réservée au champ lexical du corps. Le poème se déroule comme le déplacement d’un regard sur le corps de Jeanne Duval, avec un glissement du général au particulier, puis augénéral de nouveau.
Le poème peut donc être rapproché de la technique du « blason » (cf. Christine de Pisan à la Renaissance), mais ici, Baudelaire fait l’éloge de plusieurs parties du corps.
Strophe 1 : vision globale du corps 2 : chevelure (symbole de féminité) 3 : retour sur le poète
4 : yeux 5 : démarche, gestuelle (// titre) 6 : tête
7 : vision globale 8 : bouche 9 : retour sur le poèteLe poète semble fasciné par les poses et la démarche de Jeanne (v.1 et strophe 5). Cette démarche apparaît dans l’hétérométrie du poème, qui alterne octosyllabes et pentasyllabes. Donc l’image de l’ondulation est forte : le corps de Jeanne ondule // ondulation du poème // image du serpent (métaphore).
3/ La rêverie du poète
Il s’agit d’un rêve exotique, car Jeanne invite aux rêves (elleincarne l’Ailleurs). Elle est métisse et pour parler d’elle Baudelaire emploie des références exotiques (« âcres parfums », mais aussi les images du serpent et de l’éléphant).
Elle invite donc le poète au voyage des sens et ils sont tous sollicités : « que j’aime voir » (vue), « acres parfums » (odorat), « vin de Bohême » (goût), « chevelure profonde » (toucher) et « glacier grondant » (ouïe).Le poème est traversé par une métaphore filée de la mer et des liquides qui connote l’évasion et le voyage. Grâce à la femme idéale qu’est Jeanne, le poète s’évade « comme un navire qui s’éveille au vent du matin » et sa destination est indéfinie.
Dans ce poème lyrique où le poète fait l’éloge de la femme aimée, on retrouve un érotisme diffus.
II – Un poème érotique sur le pouvoir de lafemme
1/ La progression érotique du poème
Celle-ci est marquée par le rapprochement progressif de Jeanne et du poète : dans la strophe 1, il y a une distance physique. Dans ce passage, l’érotisme apparaît à travers la nudité suggérée de Jeanne (dont la « peau miroite »).
A la strophe 5, Jeanne se déplace vers le poète (démarche très sensuelle).
Dans la strophe 7, Jeanne s’allonge...
tracking img