Baudelaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1507 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
OBJET D’ETUDE: LA POESIE
Œuvre complète: Les Fleurs du mal, Baudelaire.

A / Publication de l’œuvre, procès fait à Baudelaire :
Arthur Rimbaud disait de lui «C'est un Dieu». La justice de Napoléon III -
qui voyait plutôt en lui un diable - le contraignit à retrancher plusieurs poèmes
des « Fleurs du mal » pour outrage à la morale publique. Dans les deux cas, le jugement est sans appel,Baudelaire est condamné à la postérité.
Le procès de Baudelaire (il doit se présenter le 20 août 1857 à l'audience de la 6ème Chambre Correctionnelle devant laquelle sont traduits escrocs, souteneurs et prostituées) ne dure que quelques heures: vite fait, mal fait. Le processus de Pinard (procureur général) est simple : dresser un catalogue de passages isolés les plus outrageants, afin dedémontrer à la cour l'offense indéniable à la morale publique et religieuse. La défense de l'avocat de Baudelaire, Maître Chaix d'Est-Ange, n'est guère plus brillante. Gêné dans sa plaidoirie par un poète qui préférerait se défendre seul et sans que soient abordés certains points de sa vie privée et familiale, le défenseur se contente essentiellement de comparaisons avec d'autres ouvrages fort connus,pourtant équivoques, mais jamais poursuivis. Le verdict est à la hauteur des plaidoiries : le tribunal ne relève pas l'offense à la morale religieuse, mais considère qu'en se qui touche à la morale publique et aux bonnes mœurs, il y a bien lieu à condamnation, l'ouvrage contenant des passages ou expressions obscènes et immorales. | Il ordonne la suppression des poèmes suivants: Les Bijoux, LeLéthé, A celle qui est trop gaie, l'une des Femmes damnées, Lesbos, les Métamorphoses du Vampire. Baudelaire et ses éditeurs sont condamnés à payer une amende (300 F pour l'écrivain), et sont privés de leurs droits civiques. L'auteur des «Fleurs du Mal», en sortant de l'audience, à qui un ami demande s'il s'attendait à être acquitté, répond : Acquitté!- J'attendais qu'on me ferait réparationd'honneur. Qu'importe, il est certains critiques littéraires et autres juristes bien pensants, qui, souhaitons-le, s'en retournent dans leur tombe. Celle de Baudelaire est toujours « fleurie ». Le scandale qui a accompagné la parution de son ouvrage le plus célèbre y est sans doute pour quelque chose. Olivier Gardel-Dubois : In Vivre en Poésie |
B/ L’auteur : Charles Baudelaire (1821-1867)
- 1827 :Mort de son père. Il va se retrouver sans père rapidement avec un beau-père, le commandant Aupick ; ils ne s'entendent pas.
- 1839 : Renvoyé du lycée Louis Le Grand, son beau-père décide de l'envoyer aux Indes pour lui apprendre la vie, mais il va seulement aller jusqu'aux îles Bourbon (Réunion et île Maurice) en 1840. Puis il rentre en France en 1842.
- 1842 : A son retour de Voyage, il entre enpossession de son héritage et il va tout dilapider. Il vivra tout le temps dans la gêne financière.
- 1842 : Il commence à écrire ses premiers poèmes : "A une dame créole".
- 1842 : Il rencontre Jeanne Duval, une métisse, nomée la Vénus noire, puis en 1847, il rencontre Marie Daubrun.
- 1857 : Parution de Fleurs du Mal, recueil censuré en partie (six poèmes retirés pour obscénité) et Baudelaireest condamné à payer 300 francs, somme qu'il n'a pas. Il va être terriblement affecté par le fait de retirer six de ses poèmes, car il a le sentiment d'avoir conçu une architecture très recherchée. Il va se sentir incompris : la société ne le comprend pas.
- 1861 : Nouvelle édition des Fleurs du Mal.
- 1859-1860 : Les Paradis Artificiels.
- 1864 : Les petits poèmes en prose.
- 1864 : Il tombemalade, syphilis, puis troubles nerveux : il perd l'usage de la moitié de son corps puis de la parole suite à une attaque cérébrale.
- 1867 : Il meurt à l'âge de 46 ans.
- 1868 : Théophile Gautier reprend le mythe littéraire de Baudelaire, et définit la condition du poète.
C/ Les Fleurs du mal :
Les Fleurs du mal eut trois titres successifs :
    - "Les Lesbiennes" en 1845 =>...
tracking img