Baudelaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (732 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La conception de Charles Baudelaire sur les femmes.

Une petite Biographie.

La relation avec sa mère.

Les deux types de femmes selon Baudelaire : La femme Naturelle et La femme AngéliqueLes femmes qui ont eu une influence assez importante dans sa vie sentimentale : Jeanne Duval est la principale muse de Baudelaire et Apollonie Sabatier.

Les allégories féminines.

La Géante
Dutemps que la Nature en sa verve puissante
Concevait chaque jour des enfants monstrueux,
J'eusse aimé vivre auprès d'une jeune géante,
Comme aux pieds d'une reine un chat voluptueux.
J'eusse aimévoir son corps fleurir avec son âme
Et grandir librement dans ses terribles jeux ;
Deviner si son cœur couve une sombre flamme
Aux humides brouillards qui nagent dans ses yeux ;
Parcourir à loisirses magnifiques formes ;
Ramper sur le versant de ses genoux énormes,
Et parfois en été, quand les soleils malsains,
Lasse, la font s'étendre à travers la campagne,
Dormir nonchalamment à l'ombrede ses seins,
Comme un hameau paisible au pied d'une montagne.
http://wheatoncollege.edu/academic/academicdept/French/ViveVoix/Resources/geante.html
SEMPER EADEM

« D’où vous vient, disiez-vous,cette tristesse étrange,
Montant comme la mer sur le roc noir et nu ? »
— Quand notre cœur a fait une fois sa vendange,
Vivre est un mal. C’est un secret de tous connu,

Une douleur très-simple etnon mystérieuse,
Et, comme votre joie, éclatante pour tous.
Cessez donc de chercher, ô belle curieuse !
Et, bien que votre voix soit douce, taisez-vous !

Taisez-vous, ignorante ! Âme toujoursravie !
Bouche au rire enfantin ! Plus encor que la Vie,
La Mort nous tient souvent par des liens subtils.

Laissez, laissez mon cœur s’enivrer d’un mensonge,
Plonger dans vos beaux yeux commedans un beau songe,
Et sommeiller longtemps à l’ombre de vos cils !

Le Possédé
Le soleil s'est couvert d'un crêpe. Comme lui,
Ô Lune de ma vie! emmitoufle-toi d'ombre
Dors ou fume à ton gré;...
tracking img