Baudelaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1732 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Charles Baudelaire est né à Paris, où il a vécu presque toute sa vie. Son père, François, a été une période de soixante ans, ex-prêtre et veuf quand il a épousé Caroline Dufays, un orphelin sans le sou, qui avait vingt-six ans. François mourut en 1827. Depuis quelques années, Baudelaire a été en bons termes avec son beau-père, le major Jacques Aupick, mais dans la fin des années 1830 ils ontcommencé à avoir des difficultés. Aupick, qui est devenu sénateur, décédé en 1857. Baudelaire adoré sa mère et ne pouvait pas accepter son second mariage. Dans ON COEUR MIS À NU (1897), il écrit: «sentiment de solitude de l'enfance solitude. En dépit de la famille - et surtout quand ils sont entourés par des enfants de mon âge propres - j'ai eu le sentiment d'être destinés éternelle." Jean-Paul Sartrea fait valoir dans Baudelaire (1947), qu'en raison de la rupture brutale avec sa mère et la douleur qu'il cause, Baudelaire "a fait la découverte mortifiante qu'il était une personne unique, que sa vie lui avait été donné pour rien. "

Baudelaire a été envoyé au pensionnat. Il a étudié au Collège Royal, Lyon (1832-1836), et Lycée Louis-le-Grand, Paris (1936-39), d'où il a été expulsé. Sonintention à un âge précoce a été de vivre en écrivant, mais encore il était inscrit comme étudiant en droit en 1840 à l'École de Droit. Probablement à cette époque qu'il est devenu accro à l'opium. Il a également contracté la syphilis, qui s'est avéré être mortelle. Pendant cette période, Baudelaire a chuté lourdement endetté, il n'a jamais terminé ses études de droit.

En 1841, Baudelaire a étéenvoyé sur un voyage en Inde, mais il s'est arrêté à Maurius. A son retour à Paris en 1842, Baudelaire rencontre Jeanne Duval, une femme de race mixte, qui devient sa maîtresse et d'inspiration pour son poème «Vénus noire». D'autres femmes, qui a inspiré ses poèmes, étaient Mme Sabatier, et l'actrice Marie Daubrun, mais pour la plupart de sa vie Baudelaire entretenu une relation avec Jeanne.Baudelaire a vécu quelques années à son héritage de son père. Deux ans plus tard, Baudelaire a été privé, par la loi, de contrôle sur ces revenus par le Counseil Judicaire. Après la décision, Baudelaire constamment tourné vers sa mère quand il avait besoin d'argent ou inquiet pour sa santé ou s'ennuyait - et il était toujours accablés de dettes, en partie parce qu'il a essayé de maintenir le style de vieextravagant d'un dandy.

Dans la fin des années 1840, Baudelaire est devenu impliqué dans la politique. Il a combattu sur les barricades pendant la révolution de 1848 et dans la même année, il a cofondé la revue Le Salut Public . Il a été associé à Proudhon et opposé au coup d'État de Louis-Napoléon Bonaparte en Décembre 1851. Après cette période tumultueuse, Baudelaire est resté à l'écart de lapolitique et a adopté une attitude de plus en plus réactionnaire. Dans les années 1850, il a participé avec Marie Daubrun (1854-1855) et Apollonie Sabatier (1857).

Baudelaire publie son premier roman, l'autobiographie LA FANFARIO, en 1847. De 1852 à 1865, il était occupé à traduire Edgar Allan Poe écrits s '. En particulier, les essais de l'écrivain américain influnced ses principesesthétiques. En Poe, Baudelaire a trouvé une âme sœur, dont le concept de la beauté a été étroitement liée à melanchly, a perdu le bonheur, et le regret. Baudelaire a dit, que «tout poète lyrique, en vertu de sa nature effets inévitablement un retour à l'Eden perdu."

Les Fleurs du Mal (Les Fleurs du Mal) est apparu sur Juin 1857, et en Juillet le ministère de l'Intérieur a interdit le volume, accusantl'auteur de "outrage aux bonnes moeurs". Toutes les parties concernées - auteur, éditeur et imprimeur - ont été poursuivis et reconnus coupables d'obscénité et de blasphème. "Vous - hypocrite lecteur - mon double - mon frère! Mon" Six poèmes ont été supprimés de l'œuvre: «Lesbos», «Femmes damnées - Delphine et Hippolyte», «Le Léthé», «un intérêt Celle Qui Trop gaie», «Les Bijoux" et "Métamorphoses...
tracking img