Baudelaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (584 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
La vision de l’amour et de la condition du poète

L’amour et la vision de la femme constituent un thème privilégié de l’œuvre et de la réflexion baudelairiennes. Dans Les Fleurs du Mal, les poèmesqui disent l’amour ou que l’amour inspire représentent la majeure partie de « Spleen et Idéal » : c’est que ce sentiment est l’objet de variations très complexes dans l’esprit du poète et que cedernier a connu plusieurs liaisons, auxquelles on peut faire correspondre plusieurs cycles.
On distingue ainsi, par exemple, le cycle de l’amour sensuel dont Jeanne Duval est la plus grande inspiratrice.Contrastant avec cette vision de la beauté féminine, du plaisir des sens et du péché et du mal qui y sont attachés, on remarque un second cycle chantant l’amour spirituel, quasi platonisant : lafemme, « ange », « Muse », « Madone » ou « idole » devient une « superstition » (Baudelaire l’avoue dans une lettre à Madame Sabatier). Cette dernière et l’actrice Marie Daubrun ont été les principaux« supports » de ce culte.
Mais l’amour baudelairien est bien plus riche et nuancé pour être condensé dans ces deux extrêmes : la jouissance spirituelle et sensuelle de l’esthète qui contemple la beauté,l’évasion dans un monde de pureté et de douceur d’une âme nostalgique, la perversion analysée par la conscience du moraliste désespéré qui rapporte la volupté au Mal, à l’irrésistible postulation del’homme vers Satan, sont autant de facettes que l’on retrouve dans les poèmes de Baudelaire ayant trait au sentiment amoureux.
Dans tous les cas, l’amour est autant présenté comme un plaisir que comme unmal : même le sentiment romantique le plus pur contient une part de Mal en lui. À moins qu’il ne s’agisse du Mal lui-même…
C’est aussi peut-être pour le poète une façon comme une autre de faire unpied-de-nez à la société bourgeoise moralisatrice, moyen de rébellion qui se retrouve même dans les femmes que Baudelaire a aimé : Marie Daubrun, l’actrice, Madame Sabatier, la demi-mondaine, et...
tracking img