Baudelot et establet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1670 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture 

[pic]

Auteur : Christian Baudelot & Roger Establet.

Titre : «  Allez les filles ! Une révolution silencieuse »

Lieu d’édition : Paris

Edition : Seuil, 2006

Collection : Points

Année de parution : janvier 1992, réédition en septembre 2006

Nombre de pages : 283

Sommaire :

Introduction p.1

Développement p.1

1- Problématiquedes auteurs p.1

2- Résumé du contenu du livre p.2

I- L’instruction des femmes p.2

A- La progression des femmes en France p.2

B- Les raisons de cette progression p.2

II- La révolution des femmes p.3

A- Les hommes et les femmes face à leur scolarité p.3

B- Des inégalités persistent entreles hommes et les femmes p.4

C- La montée des femmes p.4

Conclusion p.5

Introduction :

L’œuvre étudiée ici est un ouvrage de sociologie de Christian Baudelot et Roger Establet nommé : Allez les filles ! Une révolution silencieuse.

Christian Baudelot, est né le 9 décembre 1938 à Paris. En 1982, il acquière un doctorat d’Etat en sociologie ; de 1984 à 1993, ilest directeur du département de sociologie de l’université de Nantes et du Laboratoire CNRS puis de 1990 à 2002 il devient directeur du département de sciences sociales et du laboratoire de sciences sociales de l’école normale supérieure. Actuellement professeur de sociologie à l’école normale supérieure, il est l’auteur de nombreux ouvrages comme L'école capitaliste en France, Paris, Maspero,édition 1971 ; Le niveau monte, Paris, Le Seuil, édition 1989.
Roger Establet, né en 1938, est un sociologue français spécialiste de l’éducation, ancien élève de l’école normale supérieure, il est agrégé de philosophie et docteur en sociologie. Il est actuellement professeur à l’université de Provence. Il a publié, de nombreux ouvrages avec Christian Baudelot. Ses principaux ouvrages sont : Commentpeut-on être français ? Fayard, édition 1997 et L’Ecole est elle rentable, P.U.F., édition 1987.

Allez les filles ! est l’ouvrage de deux auteurs concernant l’instruction des hommes et des femmes. Ils se basent essentiellement sur leur domaine de recherche tel que l’éducation (Roger Establet) ; l’éducation, les salaires, le travail, les dimensions économiques des comportements sociaux et lesrapports de classes (Christian Baudelot).

Développement :

1- Problématique des auteurs

Dans cet ouvrage, Christian Baudelot et Roger Establet font le bilan sur les différences d’éducation entre les hommes et les femmes. Ils tentent de comprendre grâce aux études sur lesquelles ils s’appuient, le décalage des femmes par rapport aux hommes dans le système scolaire.

2- Résumé ducontenu du livre

Cette œuvre est divisée en 11 chapitres. Par ailleurs tout au long de ceux-ci, les auteurs s’appuient sur des données statistiques, des enquêtes, sur des thèses établies sur ce sujet par leurs « collègues ».

I- L’instruction des femmes

A- La progression des femmes

En mars 1924 le décret de Léon Bérard (Ministre de l’instruction publique) a mis en place pour les femmes unenseignement facultatif ainsi que le baccalauréat, les hommes et les femmes sont enfin égaux sur l’enseignement par rapport au baccalauréat. C’est durant le même siècle que l’on peut constater l’évolution du nombre de bacheliers de 1900 à aujourd’hui. De 1901 à 1931 : 15 000 bacheliers et en 2000 : 314 000 bacheliers et c’est dans les années 1970, date clé, que les bachelières surpassent en nombreles bacheliers.

Lorsque l’on aborde le sujet de l’instruction des femmes il est important de préciser la date du 20ème siècle où les transformations importantes sont apparues. L’accroissement important du nombre d’étudiantes, 624 en 1900 et 719000 en 2005, met l’accent sur la progression féminine. C’est ainsi qu’on remarque également qu’à chaque étape de la scolarité (école primaire, collège...
tracking img