Baudry

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5079 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
http://www.ecole.org

Séminaire Vie des Affaires
organisé grâce aux parrains de l’École de Paris : Accenture Air Liquide1 Algoé2 ANRT Arcelor Caisse des Dépôts et Consignations Caisse Nationale des Caisses d’Épargne et de Prévoyance CEA Centre de recherche en gestion de l’École polytechnique Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris CNRS Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts ComptablesDanone DARPMI3 Deloitte & Touche DiGITIP EADS École des mines de Paris EDF Entreprise & Personnel Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l’Homme France Télécom IBM IDRH IdVector1 Lafarge PSA Peugeot Citroën Reims Management School Renault Royal Canin Saint-Gobain SAP France1 Schneider Electric Industrie THALES Total Unilog
1

À LA DÉCOUVERTE DES DIFFÉRENCES ENTRE FRANÇAIS ETAMÉRICAINS
par

Pascal BAUDRY
Président de WDHB Consulting Group, Berkeley (Californie) Séance du 9 janvier 2004 Compte rendu rédigé par Sylvie Chevrier En bref À partir de sa riche expérience, Pascal Baudry propose un portrait truculent des cultures française et américaine. D’inspiration psychanalytique, son approche suggère que tout commence par les relations mère-enfant telles qu’elles s’exprimentpar exemple autour d’un terrain de jeux. De ces relations qui se tissent de part et d’autre de l’Atlantique naissent deux ensembles contrastés de normes sociales. Les oppositions entre culture implicite et culture explicite, entre obsession de l’action et obsession de l’appartenance, entre prééminence de la loi et prééminence de la relation, entre des manières de percevoir la réalité éclairentles singularités des deux cultures. On comprend mieux alors la relation aussi conflictuelle que passionnelle nouée depuis longtemps entre ces deux nations.

pour le séminaire Ressources Technologiques et Innovation 2 pour le séminaire Vie des Affaires 3 pour le séminaire Entrepreneurs, Villes et Territoires (liste au 1er mars 2004)

L’Association des Amis de l’École de Paris du managementorganise des débats et en diffuse des comptes rendus ; les idées restant de la seule responsabilité de leurs auteurs. Elle peut également diffuser les commentaires que suscitent ces documents..

© École de Paris du management - 94 bd du Montparnasse - 75014 Paris tel : 01 42 79 40 80 - fax : 01 43 21 56 84 - email : ecopar@paris.ensmp.fr - http://www.ecole.org 1

EXPOSÉ de Pascal BAUDRY
J’aidécouvert l’interculturel en épousant une femme américaine. C’est un scénario classique que de prendre pour acquis sa propre culture et de réaliser que tout ne va pas de soi à travers l’expérience interculturelle. On commence alors à s’interroger sur les hypothèses qui fondent sa culture et celle de l’autre. C’est une expérience douloureuse truffée d’erreurs. Parcours personnel Mes enfants sont nésen France et avaient respectivement trois et six ans quand nous avons immigré aux États-Unis. En tant qu’immigrants, ils ont été appelés à devenir des petits Américains en coupant les ponts avec leur culture d’origine. Voir mes enfants grandir différemment de ce que j’avais envisagé m’a conduit à m’intéresser au processus d’acculturation d’un petit immigrant. Par ailleurs, j’ai travaillé commedirigeant chez American Motors dans la filiale canadienne de Renault qui rassemblait deux mille quatre cents personnes de cinquante-trois pays. Lorsque la filiale a été vendue, je me suis installé en Californie où j’ai conçu des voyages d’études (learning expeditions). Depuis, environ trois cents groupes de Français ont participé à ces voyages. Même si beaucoup connaissent bien les États-Unis, ilsont leur propre conception des choses, ils ne pensent pas comme leurs homologues américains. En fait, ils viennent pour travailler sur la stratégie et le management, mais quand ils réagissent “à la française”, c’est l’occasion d’aborder l’interculturel francoaméricain. Progressivement, j’ai mis des notes en ligne et fait appel aux réactions des internautes, ce qui m’a permis d’approfondir ma...
tracking img