Baye niass

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1158 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LES « DAARAS » A L’HONNEUR
Depuis quelques temps les « Serignes Daaras » (maîtres d’école coranique), les talibés les (disciples) et autres membres du clergé islamique ont défrayé la chronique à travers les médias si ce n’est le larcin du petit talibé abandonné à lui-même, c’est le « Serigne daara » qui maltraite ses élèves ou qui viole des mineures qui sont dénoncé à longueur de journée, ouencore l’autorité religieuse islamique qui est ridiculisée. Tant et si bien que, finalement, la communauté musulmane du pays ou en tout cas une bonne partie d’entre elle a senti à travers ces faits divers une cabale savamment orchestrée par les multiples ennemis de l’Islam tapis dans l’ombre de certaines organisations érigées en ONG et autres lobbies anti-islamiques. Dès lors, il va sans dire qu’unetelle situation ne peut manquer de susciter des réactions. Et c’est dans cette optique que des voix ont commencé à s’élever surtout après la récente condamnation du maître coranique de Touba accusé d’avoir violé Vingt Cinq (25) filles. Pour elles, cette accusation est trop cousue de fil blanc pour être crédible, trouvant quasiment impossible un tel exploit à l’insu de tous, et même des voisinssénégalais si curieux et si avides de ragots. Aussi, pour matérialiser l’autre idée qu’ils ont de la communauté des « daaras » (de toutes les écoles coraniques du Sénégal, toutes confréries confondues) les dirigeants de l’Institut Islamique El Hadji Abdoulaye NIASS de Médina Baye à Kaolack ont – ils organisé le 27 Juin dernier une journée pour honorer et réarmer moralement les « talibés » (élèves) etles « serignes daaras » (leurs maîtres) dans la cour de leur école. Mais il faut noter qu’auparavant, c’est le Directeur général de cet établissement agrée par la prestigieuse université Al Azar du Caire, en Egypte, qui a donné le ton le 02 Avril dernier à l’occasion d’une conférence islamique à Ndande. En effet, lors de cette conférence, Cheikh Mahi Ibrahim NIASS (puisqu’il s’agit de lui) avaitfait un exposé très pertinent sur le « talibé » qu’il assimile à un « Diambar ». Pour lui, « le talibé » (le vrai qui fait l’apprentissage du Coran et des sciences islamiques), « c’est le guide religieux d’aujourd’hui qui a passé une jeunesse dur et pénible pour acquérir des connaissances qui li ont permis à

l’âge adulte de diriger les prières de sceller les mariages, de bénir ceux qui en ontbesoin et qui le sollicitent, de prier sur les morts etc… Et d’ajouter que même « ceux qui le sous estiment de nos jours sont les premiers à aller solliciter des prières quand ils ont des problèmes ». D’ailleurs, concluera t-il, tous les grands chefs religieux de ce pays de El Hadji Cheikhou Omar TALL à Baye NIASS en passant par Serigne Touba MBACKE, El Hadji Malick SY, Bouh KOUNTA etc… sont desproduits des daaras. Sans compter les exemples de réussite comme feux Ndiouga KEBE, Djily MBAYE et, plus proche de nous, Serigne SAMB de CCBM et j’en passe ». Inspirés donc par ce discours bien argumenté par des faits concrets, les membres de la Direction de l’Institut Islamique de Médina Baye ont fêté le 27 Juin dernier les « daaras ». A l’occasion il a été noté une présence massive des « serignesdaaras » et de leurs pupilles ainsi que celle de plusieurs personnalités religieuses de la place, tel que l’Imam Cheikh Tidiane CISSE, frère et successeur de feu Imam Assane CISSE, à la tête de la grande mosquée de Médina – Baye. Ainsi, avant de se retrouver autour des repas gracieusement offerts, ce jour là aux talibés et aux invités, différents orateurs se sont succédés au micro pour expliquer lesens de cet événement inédit en assimilant le « daara » à une fabrique de savants et en soulignant que les peines que subissent les talibés devraient être autrement considérées par les gens. Car plutôt que de les salir on devrait compter avec eux en les associant à l’attribution des bourses et autres avantages accordés aux autres écoles qui ne produisent que des détourneurs de derniers...
tracking img