Bazarder la television

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1927 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Je vais essayer de vous explique que jeter sa télé aux ordures rend plus intelligent, plus beau, en meilleure santé, moins névrosé, améliore la vie de famille et le relationnelle en général, fait gagner du temps et élargit les horizons.
Il y a une chose dont je suis fier, c’est d’avoir réussi à balancer ma télé aux ordures. Ca a l’air bête, dit comme ça, mais si on y réfléchit bien, c’est unacte qui est loin d’être anodin.
Je suis né avec la télé. Aussi loin que je me souvienne, mes parents ont toujours eu un poste à la maison, et je la regardais à peu près tous les jours. Pas forcément très longtemps, mais tous les jours quand même. Les gamins adorent regarder les dessins animés, avant de partir à l’école ou à l’heure du goûter. Je ne dérogeais pas à la règle.
Je me souviens que lesoir, à 8h pétantes, la lucarne était réquisitionnée par mon paternel pour le sacro-saint JT, interrompant à mon grand dam le visionnage d’une cassette pour enfant, et signant l’heure de monter préparer le coucher. En grandissant, les dessins animés ont fait place à d’autres émissions, comme les jeux télévisés ou le film du soir.
La télé permet de se divertir facilement, de passer de bons momentsen famille devant le film du soir, et de passer le temps les moments creux. Alors pourquoi ai-je choisi de faire disparaître cet objet de ma vie ?

Gagnez du temps

Premier point négatif, regarder la télé est une activité chronophage. D’après l’INSEE [1], en 2005, 82% des français de plus de 15 ans regardent la télévision “Tous les jours ou presque”, et 55% plus de deux heures par jour.
Deuxheures par jour, pendant toute la semaine, ça commence à faire beaucoup. Regarder la télé me prenait trop de temps. J’ai donc décidé de le réinvestir dans d’autres activités que j’ai jugé plus intéressantes et plus rentables. Je me suis remis à lire, chose que je ne faisais pratiquement plus. J’ai commencé à m’intéresser à la cuisine, au lieu d’ouvrir des boites systématiquement (ou des pâtes lesjours de fêtes). Et surtout, je ne suis plus dépendant de l’heure de fin des émissions pour aller me coucher : mon sommeil a gagné en qualité.
Prenez trente secondes pour réfléchir à ce que vous feriez si vous disposiez de deux heures par jour supplémentaires. Savez vous qu’il existe des gens qui feraient n’importe quoi pour ça ? Imaginez, vous pourriez lire des livres, vous cultiver, sortir avecdes amis, améliorer votre vie de couple (et tout ce qui s’ensuit), etc. Vous pourriez également trouver un projet personnel. Avec la télé, jamais je n’aurais démarré ce blog. Une source de temps libre aussi importante ne doit pas être négligée. Cette raison devrait être suffisante en soi pour décider d’arrêter.
Mais ce n’est pas la seule. A l’époque, j’étais atterré par les journaux télévisés,qui prétendent informer, mais qui la plupart du temps ne font qu’étaler des faits divers sanglants sans aucune analyse critique. A quoi bon savoir qu’untel s’est fait charcuter dans tel pays lointain, ou que mémé s’est fait dévorer par le labrador de M. Dupond si je ne sais même pas pourquoi ? Encore du temps perdu, sans aucun bénéfice. Je considère que les journaux classiques (avec de la véritableencre sur du vrai papier) sont beaucoup plus informatifs, et surtout fournissent une information intelligente (et encore, pas toujours).

Libérez vos cerveaux.

Abandonner la télé m’a délivré du sentiment permanent d’insécurité causé par la vue quotidienne de faits divers alarmants et de gens malheureux. Le JT présente l’extraordinaire comme étant ordinaire, et par conséquent provoque unmalaise latent chez M. Toutlemonde, qui ne peut s’empêcher d’imaginer un agresseur à chaque coin de rue. Bien sûr, je ne prétends pas que personne n’est jamais agressé, simplement qu’il est inutile et improductif de se faire du mourrons en attendant cette éventualité. Je connais des gens qui sont persuadés que tout va mal, que la fin du monde approche à grands pas, et qui se barricadent chez eux...
tracking img