Beaumarchais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1520 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
De nos jours, de grandes œuvres continuent de vivre et d’être connues par la plupart des personnes. Voltaire est un auteur du 18éme siècle, il est né le 21 novembre 1694 à Paris où il meurt le 30 mai 1778. Il a appartenu au courant littéraire des Lumières dont il est considéré comme l’un des philosophes les plus engagés. Il a écrit de nombreuses œuvres tel que Zadig ou la Destinée ou encoreL’Ingénu, il était impliqué dans tous les domaines, autant politiques que religieux et l’ensemble de ses œuvres visait à combattre toute forme d’intolérance. Nous pouvons nous demander, si l’affirmation d’Antoine Adam : « Les œuvres vivantes sont celles qui, à travers les siècles, continuent d’éclairer, d’enchanter, d’émouvoir » s’applique réellement au conte philosophique de Candide. Afin de répondre àcette problématique, nous montrerons que les grandes œuvres sont celles qui traversent les temps puis nous verrons qu’elles ont aussi servi à faire passer de nombreuses idées et c’est pour cela qu’elles existent toujours.

Pour commencer, nous pouvons dire que ces œuvres sont intemporelles et ont un impact sur toutes les générations.
En effet, ces œuvres, qui marquent chaque époque qu’ellestraversent et éclairent les hommes, en leur montrant un jugement, leur donnant une explication sur de nombreux faits afin de ne point les laisser dans l’ignorance de leur passé. C’était un des buts majeur des philosophes des Lumières qui voulaient expliquer à tout le monde les défauts de la société et trouver des solutions pour la changer. C’est ainsi, dans le conte philosophique de Candide, écrit parVoltaire, où ce dernier parle de l’esclavage avec le nègre de Surinam au chapitre dix-neuf, il évoque les conditions des esclaves par le discours du nègre : « Quand nous travaillons aux sucreries, et que la meule nous attrape le doigt, on nous coupe la main ; quand nous voulons nous enfuir, on nous coupe la jambe », ici Voltaire parle des supplices infligés aux esclaves. Voltaire veut donc, grâceà la rencontre entre son personnage, Candide et le nègre, montrer à ses lecteurs ce qui était ordonné à ces pauvres personnes. Voltaire ne veut pas laisser ces faits dans l’obscurité, il préfère les placer à la lumière afin de les résoudre, pour permettre de trouver une solution.
Pour continuer, nous nous apercevons que ces œuvres qui traversent les époques, enchantent toujours les lecteurs. Eneffet, elles permettent à l’auteur de transporter ses lecteurs dans des mondes où tout est parfait afin de les faire rêver, qu’ils soient complètement plongés dans la lecture, elles servent aussi à les mettre dans des situations inimaginables. Nous observons ce caractère propre à ces grandes œuvres dans le livre de Voltaire, où son personnage éponyme, Candide se rend dans l’Eldorado au chapitredix-sept, cet endroit qui n’est autre qu’une utopie, comme nous le remarquons avec cette citation : « C’est probablement le pays où tout va bien ». En effet, dans ce monde, tout est en abondance, Voltaire imagine ici une société parfaite, idéale. Par l’intermédiaire de l’Eldorado, l’auteur veut émerveiller son lecteur, il désire rendre son conte beaucoup plus attrayant pour que le lecteur s’yplonge complètement et souhaite l’existence de ce qu’il lit ou un monde qui s’en approche.
Ensuite, nous nous rendons compte que ces œuvres ont la capacité d’émouvoir les personnes, elles sont autant capables de les faire rire que pleurer. Par exemple, Roméo et Juliette la très grande pièce de Shakespeare, connue de tous qui attriste le public à la mort des deux personnages principaux. Il y a aussi LeMariage De Figaro de Beaumarchais où l’ironie est maître et les lecteurs s’amusent autant par la mise en scène que par les répliques des personnages. Ces deux œuvres sont des modèles du genre et ont le pouvoir d’émouvoir les personnes, c’est cela qui leur a permis de ne pas sombrer dans l’oubli et d’être d’une très grande renommée dans chaque siècle qu’elles ont traversé. Elles continuent de...
tracking img