Beaux arts

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1287 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans l’Antiquité [modifier]
Les grecs de l'Antiquité n'ont pas eu ni le concept ni le mot correspondant à « art », mais distinguaient parmi certaines activités, appelées tekhne, celles qui étaient parrainées par les Muses, dont le nombre a fini par se stabiliser à 9 :

Calliope : la poésie épique ;
Clio : l'histoire ;
Érato : la poésie érotique et lyrique;
Euterpe : la musique;
Melpomène :la tragédie ;
Polymnie : la pantomime, la rhétorique et les chants religieux ;
Terpsichore : la danse et le chant choral ;
Thalie : la comédie ;
Uranie : l'astronomie et la géométrie.
Au VIIIe siècle av. J.-C., Hésiode (dans Théogonie, 53-57 et 915-917) nous fait connaître leurs noms, mais c'est Platon (dans Ion) vers 401 av. J.-C., puis les néo-platoniciens, qui font des Muses lesmédiatrices entre le dieu et le poète ou tout créateur intellectuel. Cette conception de l'art (le poète est possédé, transi par le dieu) sera contestée par le classicisme de Nicolas Boileau, le mouvement de l'Art pour l'Art ou l'éloge de l'effort de Paul Valéry.

Au Moyen Âge [modifier]
Depuis le VIIIe siècle, la classification du savoir était différente (voir Alcuin), et on ne distinguait pas les artsdes sciences.

Les arts libéraux étaient au nombre de sept, classés en deux groupes :

le trivium (les sciences du langage, mais correspondant plutôt à notre philosophie actuelle) : rhétorique, grammaire et dialectique ;
le quadrivium (les sciences mathématiques) : arithmétique, géométrie, astronomie et musique.
Les arts mécaniques (les activités manuelles, opposées à cellesintellectuelles) désignaient l'architecture, la sculpture, la peinture et l'orfèvrerie.

Les disciplines qui ont en commun la transformation d'une matière tangible (celles des artisans et des artistes - les artefices opposés aux artista pratiquant les arts libéraux) sont alors rangées parmi les arts serviles. Cependant Plotin au IIIe siècle (dans ses Ennéades, I, 6 et V, 8) fait une apologie de l'activité del'artiste et suit, au Moyen Âge, une certaine tradition reconnaissant à l'artiste la capacité de dépasser les seules réalités sensibles.

Hugues de Saint-Victor, au XIIe siècle énumère les sept sciences mécaniques: filage, architecture, navigation, agriculture, chasse, médecine, théâtre [2]

La Renaissance [modifier]
Pendant la Renaissance italienne, le mot Arte (pluriel Arti) désigne encorel'ensemble des gestes précis concernant une pratique maîtrisée (un métier) entre la science théorique et la pratique spontanée. Mais, avec la naissance de la notion d'artiste signant ses œuvres et reconnu comme tel, il prend le sens plus moderne de Beaux-Arts.

L'arte del disegno regroupe à cette époque les arts du volume (sculpture, architecture) et ceux de la surface (dessin, peinture,gravure), opposition que l'on retrouvera étymologiquement dans les expressions "arts plastiques" et "arts graphiques"[3]. Le point commun de ces pratiques manuelles était alors l'action sur la matière.

Le XIXe siècle [modifier]
Dès le XVIIIe siècle, on ne se contente plus de donner une liste des arts, mais on cherche à élaborer leur système. En poursuivant ce but, la plupart des auteurs vont contrele sens commun, et selon leurs besoins amalgament, ignorent ou différencient. Au début du XIXe siècle, adoptant cette manière philosophique dans ses cours d'esthétisme donnés entre 1818 et 1829, Hegel distingue cinq arts. Il les classe en fonction de deux critères : l'expressivité et la matérialité. Ainsi il organise une double échelle allant du moins expressif mais le plus matériel au plusexpressif le moins matériel. Cela donne[4] :

l’architecture
la sculpture
la peinture
la musique
la poésie
« Ces cinq arts forment le système déterminé et organisé des arts réels. En dehors d'eux, il existe, sans doute, encore d'autres arts, l'art des jardins, la danse, etc. Mais nous ne pourrons en parler que d'une manière occasionnelle[5]. »

Le XXe siècle [modifier]
Les neuf arts...
tracking img