Beckett

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 28 (6981 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Explication linéaire de Ionesco page 112-115
De « Juliette laisse quelques moments le roi » jusqu’à
« Il en était le cœur »

Le théâtre de l’absurde est un genre théâtral qui naît au XXème siècle, dans les années 1950. Il marque un tournant considérable dans le domaine du théâtre en rompant totalement avec le modèle classique du drame ou de la comédie. Ce théâtre traite de l’absurditédes hommes et de leur condition humaine qui aboutit fatalement à la mort. En effet, la mort est le thème central des pièces de ce cycle et y est tournée en dérision comme c’est le cas dans Le Roi se meurt de Ionesco, pièce en un acte datant de 1962. Cette pièce relate les derniers instants de vie du roi Bérenger Ier dirigeant un royaume imaginaire à son image c’est-à-dire en plein déclin. Le roireprésente en fait n’importe quel homme face à son destin, sa fin qui est proche. La pièce est une sorte de compte à rebours tragique menant à la vérité cruelle que les hommes oublient volontairement. On assiste alors à la progression de la mort qui est une force dépassant le pouvoir du roi. Le passage que nous allons étudier est proche de la fin de la pièce. Le roi est très affaibli et se déplaceen fauteuil roulant. Avant notre extrait, le garde, perçu comme l’une des facettes du roi, fait une tirade élogieuse du roi en citant toutes ses inventions et ses savoir-faire. Cette tirade hyperbolique augmente de manière exagérée la grandeur et la puissance du roi donnant ainsi un côté grandiose et spectaculaire à sa mort. Cependant, malgré son pouvoir démesuré, le roi ne peut rien face à lamort et cela prouve que chaque homme est au même niveau lorsque son heure est arrivée. Cette tirade élogieuse est déjà relatée au passé ce qui montre que le roi ne peut plus faire tout cela. L’effet est donc inverse et insiste au contraire sur la faiblesse actuelle du roi. Un portrait du roi est alors déjà amorcé par le garde et se poursuivra dans notre extrait. Juste avant notre passage, ladescente funeste du roi se renforce encore avec une perte de la mémoire et de tous les apprentissages. L’avancée de la mort entraîne la régression du roi qui revient comme à l’état d’enfant. Il se souvient alors d’un petit chat roux et raconte ce souvenir avec beaucoup de précisions. Ce soubresaut de sa mémoire lui fait revivre la tristesse de la mort de son chat et le roi s’égare de nouveau dans unesorte de délire, d’état second comme le montre l’expression « stupeur rêveuse ». Il part dans son imaginaire et l’histoire du chat n’est plus dans le domaine du réel. Alors, les autres personnages ne le contredisent pas et le laissent dans son délire éveillé. Ils se regroupent ensuite pour parler de lui alors qu’il est sur scène. Cet échange se fait au passé comme si le roi était déjà mort. Nouspouvons découper notre extrait en quatre mouvements :
- de la ligne 1 « Juliette laisse quelques moments » à la ligne 5 « un si bon roi » : qui correspond à la mise en scène paradoxale du passage ainsi qu’au lancement du portrait du roi fait par les autres personnages.
- de la ligne 6 « Il n’était pas commode » à la ligne 22 « C’était pour le salut public » : qui correspondà une sorte d’oraison funèbre avant l’heure où les autres personnages font un portrait moral du roi. On peut voir dans ce portrait la formation nette de deux camps opposés entre les personnages par rapport au roi : les adjuvants et les opposants.
- de la ligne 23 « Résultat » à la ligne 34 « nous ne serons plus que l’abîme. » : correspondant aux conséquences entraînées par la mortprogressive du roi ainsi que la dégradation parallèle du royaume qui va aussi de pair avec la mort éminente de Bérenger.
- de la ligne 35 « Tout cela, c’est bien de sa faute » jusqu’à la fin « Il en était le cœur » : qui désigne le roi comme étant le coupable de cet écroulement.
A partir de la structure de ce passage, on peut se demander comment, à travers cette parodie d’oraison...
tracking img