Beh vaccins

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 237 (59174 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Bulletin épidémiologique hebdomadaire
22 avril 2010 / n° 14-15

Le Calendrier des vaccinations et les recommandations vaccinales 2010 selon l’avis du Haut conseil de la santé publique
2010 vaccination schedule and recommendations from the “Haut conseil de la santé publique” in France
pp121 Éditorial

/ Editorial détaillé / Table of contents

pp122 Sommaire

Éditorial / EditorialNouveautés du calendrier vaccinal 2010 et Semaine européenne de la vaccination New releases from the 2010 vaccination schedule, and European Immunization Week
Pr Didier Houssin, Directeur général de la santé, France L’année 2009 restera associée à la pandémie à virus grippal A(H1N1)vp Face à cette situation inédite au plan épidémiologique et en termes de ressources vaccinales, il a été nécessaire dedéfinir un ordre de priorité pour la vaccination des populations les plus exposées aux risques liés à cette grippep Les recommandations vaccinales ont été régulièrement actualisées en fonction des résultats des études sur les différents vaccins autorisés et de leur disponibilitép La recommandation de l’OMS d’intégrer la souche A(H1N1)v dans la composition du vaccin grippal saisonnier 2010-2011 del’hémisphère Nord est un élément important pour la réflexion, en cours, sur la stratégie optimale de vaccination contre la grippe pour la prochaine saison hivernale ; celle-ci pourra entraîner des modifications des recommandations habituelles, qui seront publiées dès qu’elles seront établiesp En dehors de ce contexte, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) recommande en 2010 la vaccinationcontre la grippe saisonnière de toutes les personnes infectées par le VIH, quel que soit leur âge ou leur statut viro-immunologiquep Elles seront ainsi invitées à se faire vacciner gratuitement contre la grippe saisonnière par leur caisse d’assurance maladiep La recommandation de vacciner les personnes séjournant dans un établissement de santé de moyen ou long séjour a été actualisée et s’appliquemaintenant aux personnes séjournant dans un établissement ou service de soins de suite ainsi que dans un établissement médico-social d’hébergement, quel que soit leur âgep Par ailleurs, l’évolution du calendrier vaccinal est marquée en 2010 par l’introduction de la vaccination systématique contre les infections invasives à méningocoque C (IIM C)p Celles-ci restent des maladies infectieuses graves,avec un taux de létalité de l’ordre de 16 % (30 décès par an), et une proportion identique de sujets présentant des séquelles physiques permanentesp L’épidémiologie des IIM C en France montre que les recommandations vaccinales appliquées jusqu’à présent, ciblant les sujets contacts d’un cas d’IIM C ou vivant dans des zones avec une incidence élevée de ces infections, n’ont pas permis de diminuerleur incidence ni d’empêcher l’émergence de souches virulentesp Le HCSP a donc recommandé que tous les nourrissons âgés de 12 à 24 mois reçoivent une dose de vaccin et que, en rattrapage et de façon transitoire, les enfants, adolescents et jeunes adultes jusqu’à l’âge de 24 ans révolus soient également vaccinésp Il est important de parvenir rapidement à un taux élevé de couverture vaccinale afind’obtenir une immunité collective permettant la protection des jeunes nourrissonsp En 2010, un nouveau vaccin conjugué contre les infections invasives à pneumocoque comprenant 13 valences a obtenu une autorisation de mise sur le marché et doit se substituer à terme au vaccin pneumococcique conjugué 7-valentp Le schéma vaccinal du vaccin pneumococcique 13-valent sera identique à celui du vaccin7-valent : deux injections réalisées aux âges de 2 et 4 mois, suivies d’un rappel à l’âge de 12 mois, chez les enfants de moins de 2 ans sans facteur de risquep Pendant la période de transition entre ces 2 vaccins, des schémas vaccinaux adaptés à la poursuite d’une vaccination initiée avec le 7-valent sont nécessaires ; les différentes situations auxquelles les médecins peuvent se trouver confrontés...
tracking img