Bel-ami est il un roman d'apprentissage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1619 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation
sur Bel-Ami
de Maupassant

Sujet : Bel-Ami est-il un roman d’apprentissage ?

Bel-Ami publié en 1885 est un roman écrit par Guy de Maupassant, l’un des premiers écrivains du courant réaliste. Dans cette œuvre, il narre l’évolution de l’ambition de Georges Duroy dans la société parisienne de la seconde moitié du XIXème siècle.
Le narrateur effectue un « groupement adroit despetites faits constants d’où se dégagera le sens définitif de l’œuvre », ainsi qu’il l’énonce dans la préface de Pierre et Jean.

Peut-on cependant considérer cette œuvre comme un roman d’apprentissage ?

Ce type d’œuvre est un roman qui narre l’évolution du personnage dans un temps donné et un milieu précis ; on suit le personnage depuis sa prime jeunesse. Son évolution est à la foissociale, professionnelle, sentimentale, intellectuelle et morale. L’éducation s’effectue grâce à un ou plusieurs adjuvants : les personnages secondaires. L’évolution doit être positive ; elle s’effectue à travers de nombreux obstacles et échecs, surmontés par le protagoniste tout au long de l’œuvre.
Nous nous demanderons tout d’abord quels sont les éléments de l’œuvre qui correspondent à cettedéfinition du roman d’apprentissage : nous nous attacherons à l’étude des mentors de Duroy, à son impressionnante évolution dans la société parisienne et enfin, aux obstacles qu’il a rencontrés.
Ensuite nous étudierons les points divergents qui nous poussent à penser que Bel-Ami n’est pas un roman d’apprentissage : ce roman ne commence pas par la jeunesse ou la première entrée dans la vie du protagoniste; Duroy est en situation de dépendance durant la totalité de l’œuvre et son évolution n’est pas morale.

D’une part, certains éléments peuvent nous pousser à croire que Bel-Ami est un roman d’apprentissage. Tout d’abord parce que Georges Duroy reçoit l’aide de nombreuses personnes au cours du roman. Au tout début de l’œuvre, par chance, il rencontre Charles Forestier, l’un de ses anciensamis, qui lui propose un emploi au sein de la « Vie Française », un grand journal parisien où lui-même est rédacteur politique. Ainsi Duroy commence une carrière de journaliste. Il passe donc d’employé au chemin de fer à journaliste. Plus tard, c’est grâce à ses charmes et son pouvoir de séduction qu’il parviendra à se faire une place importante dans le journal. En effet, il sera de nombreuses foissoutenu par des femmes. Lors de ses débuts, il est aidé par madame Forestier qui lui rédige son premier article. Plus tard, il devient rédacteur des Echos par l’intermédiaire de madame Walter, la femme de son patron. Ensuite c’est de nouveau Madame Forestier qui lui rédige ses articles après leur mariage. Enfin c’est par son mariage avec Suzanne qu’il devient rédacteur en chef du journal.
De plus,au fil du roman, Georges évolue dans la société. Son évolution est positive, il devient un homme très important tandis qu’il n’était qu’un ancien sous-officier travaillant au chemin de fer au début de l’œuvre. A la fin de son ascension triomphante, il est sur le point de devenir ministre et il est rédacteur en chef du journal. C’est un homme riche et reconnu dans Paris, sous l’appellation Du Royde Cantel, nom qu’il a adopté après son mariage avec Madeleine Forestier, alors veuve depuis peu. Celle-ci l’avait convaincu de changer de nom et d’en adopter un plus noble. D’autre part, toujours dans le but de sa progression, Georges divorce de Madeleine et lui prend son argent, pour épouser, quelques temps plus tard Suzanne Walter, ici encore par intérêts et non pas par amour.
Enfin, leprotagoniste rencontre de nombreux obstacles, en effet Forestier renonce très vite à l’aider dans la rédaction de ses articles au journal qu’il écrit pendant une période seul, mais aucun de ceux-ci n’est publié : « Il rapporta son article le lendemain. Il lui fut rendu de nouveau. L’ayant refait une troisième fois, et le voyant refusé, il comprit qu’il allait trop vite et que la main de Forestier...
tracking img