Bel-ami maupassant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1766 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« Il arrive un jour… et il arrive de bonne heure pour beaucoup, où c’est fini de rire, comme on dit, parce que derrière tout ce qu’on regarde c’est la mort qu’on aperçoit. » Maupassant, Bel-Ami

Guy de Maupassant, auteur réaliste et fantastique du XIXe nous propose une réflexion d’ordre philosophique sur la conscience de la mort dans la vie des hommes. Cet énoncé nous révèle qu’il arrive unmoment dans la vie de chaque homme où celui-ci se rend compte de sa condition de mortel. De plus, cette vision d’une mort certaine met fin à tout espoir et à tous désirs. En effet, Maupassant qui est de confession athée, a une vision de la vie et de la mort omniprésente très pessimiste et ceci est certainement dû aux lectures de Flaubert et au philosophe Arthur Schopenhauer qui propose une idée demort irrationnelle. Maupassant s’inspire ainsi du style fantastique lorsqu’il veut s’exprimer sur les angoisses et la mort. Selon lui, pendant sa jeunesse, l’homme est en proie au désir, il est inconscient de la mort et vit dans le bonheur. Mais ce n’est qu’une illusion car à partir d’un certain temps, les désirs sont vains et laissent place à la lucidité qui entraine la conscience de la certitudede la mort, et dès lors l’homme ne peut plus vivre heureux. Cette lucidité fait parfois mal mais permet d’accepter sa condition, tandis que l’insouciance mène à l’illusion du bonheur et ne dure pas éternellement. Ce que Maupassant essaie de nous enseigner est qu’il ne faut pas fuir la mort mais essayer de l’accepter en ayant un certain détachement et sans toutefois en être obsédé. Pour démontrercette idée complexe, je propose une problématique générale : « La condition de l’homme face à la mort certaine » que je tâcherai de développer en me demandant si la lucidité mène au bonheur et si la conscience de la mort est accessible à tous. En premier lieu, j’aimerai mettre en évidence l’idée extrêmement pessimiste qu’a Maupassant sur l’obsession de la mort qu’il révèle dans Bel-Ami, à travers lepersonnage Norbert de Varenne. Il faut savoir que Norbert de Varenne est l’un des masques de la personnalité de Maupassant. C’est avec ce personnage que je développerai ma première question « la lucidité mène-t-elle au bonheur » ? Selon lui, la conscience de la présence de la mort met un terme irrémédiable à tous les souhaits. Tous les désirs sont éphémères que ce soit l’argent, le pouvoir oul’amour. Il ne sert à rien de s’attacher à ses désirs car ils s’effaceront tôt au tard. Rien n’a d’importance face à la mort, tous nos soucis ne durent pas et tout plaisir est futile. Norbert de Varenne illustre ce problème à la p. 163 « De l’amour ? Encore quelques baisers, et vous serez impuissant. Et puis, après ? De l’argent ? […] Toujours la mort pour finir ». Cela signifie que



1


rien ne dure et que la lucidité nous permet de prendre conscience du terme des plaisirs de la vie. De plus elle peut entrainer l’obsession de la mort et hante ainsi l’homme. Cette obsession devient une paranoïa, l’homme ne voit plus que cela et ne se soucie plus du reste. Il ne voit que le côté sombre et négatif de la vie, il ne vit qu’à travers l’attente de sa propre mort. Plus rien n’a de sens.La mort est présente dans chaque matière et chaque pensée. P. 163 « Moi, maintenant, je la vois de si près que j’ai souvent envie d’étendre les bras pour la repousser. Elle couvre la terre et emplit l’espace. Je la découvre partout. Les petites bêtes écrasées sur les routes, les feuilles qui tombent, le poil blanc aperçu dans la barbe d’un ami, me ravagent le cœur et me crient : « La voilà » ».Norbert de Varenne voit cette mort partout. Il en est obsédé et ne réussit pas à penser à autre chose. La présence de la mort englobe toutes ses pensées et ne lui laisse pas le choix. Cette obsession est négative pour Maupassant mais surtout dangereuse. Elle ôte le bonheur et l’espoir en s’installant dans la conscience de l’homme. Telle es la contrepartie de la lucidité. La réflexion permet...
tracking img