Bel-ami

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (659 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Bel Ami s’inscrit dans la lignée des romans naturalistes de son époque. Il répond aussi aux critères exposés par Goncourt dans sa préface à Chérie, dans laquelle l’auteur préconise un naturalisme desmilieux aisés, tandis que le naturalisme tel que l’a défini Zola prétend appliquer à l’étude des comportements humains la méthode des sciences expérimentales. L’intérêt de ce dernier est surtoutorienté vers les milieux populaires et les bas-fonds de la société.
Naturalisme et réalisme sont indissociables dans l’oeuvre de Maupassant. Ces deux courants artistiques sont une réaction au romantismequi mettait essentiellement l’accent sur la place des sentiments et l’exaltation du « moi ». L’écrivain réaliste parcourt le monde de son regard critique, rien ne lui échappe, il est à l’affût dumoindre détail. Stendhal et Balzac en ont ouvert la voie ; Zola l’exploitera différemment, de façon plus sombre encore.
La description de Duroy qui est faite au début correspond à une caractéristique del’écriture réaliste. Un personnage à l’allure fière déambule le long des rues de Paris dans l’espoir de faire une rencontre. L’image qu’il renvoie définit un personnage correspondant à la populationparisienne qui ne vit que de profits et de plaisirs représentés par des lieux précis et réels. Bel ami s’inscrit dans l’esthétique naturaliste dans la mesure où Duroy l’arriviste réussit à atteindreson but dans un milieu qui lui est propice, c’est-à-dire celui de la presse. Le personnage évoluera et sera analysé dans un monde où l’argent est facteur de pouvoir.
Duroy évolue dans un journal à lafin du XIXe siècle, un lieu où l’argent est source d’envie et de jalousie tout comme la société à laquelle il appartient. Les différentes classes sociales sont précisées ; la rue ou les bas-fonds etles Folies Bergère ; le monde des employés, des bureaucrates qui s’apparentent à des fonctionnaires timorés, un monde que Maupassant connaît parfaitement, le monde de la presse et celui des salons....
tracking img