Bel ami

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1364 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 octobre 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Bel-Ami

Maupassant

Résumé








Recherche

Chercher une analyse de texte :




Rubriques
Aidez-moi !
Forum
Maths première
Biologie première
Histoire-géo première
Les TPE
Avertissement
Liens


Oral du bac de français
Méthode
Révisions
Déroulement de l'oral
Matériel à apporter
Texte officiel

Ecrit du bac de français
Accueil
Commentaire
DissertationEcriture d'invention
Questions sur le corpus
Annales


Pour aller plus loin
Biographies
Figures de style
Histoire littéraire
Mouvements littéraires
Vocabulaire première
Discours rapporté
La poésie
Le roman
Le théâtre
L'apologue
Les registres
L'argumentation
La narration



Première partie

Chapitre 1
Le 28 juin 1880, Georges Duroy, fils d'aubergistes normands,sous-officier démobilisé du sixième hussard après avoir servi quelques temps en Afrique, réduit à travailler dans une compagnie de chemin de fer pour un tout petit salaire et vivant dans un appartement pitoyable, erre sur les boulevards de Paris où il est venu tenter sa chance. Il ne lui reste que très peu d'argent pour finir le mois. À partir de ce constat, lui, qui a un esprit résolu et prompt, qui estarriviste et ambitieux, se donne l'objectif d’échapper à cette vie de misère et d'être riche. Par hasard, il rencontre son ancien camarade de régiment, Charles Forestier, qui s’est fait une brillante situation dans le journalisme, étant devenu rédacteur politique au journal "La vie française". Il lui prête quarante francs, somme que Duroy dépense en quelques jours pour se retrouver de nouveau sansargent. Mais il l’invite à dîner chez Forestier.

Chapitre 2
À ce dîner, Duroy rencontre des femmes du monde plus belles mais plus difficiles à séduire que celles auxquelles il est habitué. Mais il est séduisant et est donc sûr de réussir grâce aux femmes, en usant de son charme puis en les trahissant avec une complète absence de scrupules. Forestier le présente à son directeur, Walter, un hommed’affaires juif, rusé, riche et influent politiquement, qui lui propose des piges.

Chapitre 3
Madeleine, l’intelligente femme de Forestier, l’aide à rédiger son premier article. L'argent qu’il lui rapporte, ajouté à son salaire mensuel, élève sa modeste fortune à trois cent quarante francs. Tellement heureux de cette réussite, il le dilapide rapidement. Mais il a ainsi plu à Walter quil’engage.

Chapitre 4
Il se familiarise avec les mœurs de la presse parisienne et, deux mois plus tard, il est promu reporter. Mais, toujours sans argent, il vit au jour le jour.

Chapitre 5
Il fait la conquête d’une amie des Forestier, la charmante Clotilde de Marelle dont la fille, Laurine, l’appelle Bel-Ami. Jeune femme élégante et corrompue, grande bourgeoise insouciante qui, son épouxétant toujours absent, souhaite s'encanailler, Clotilde est émue par sa détresse et sa misère, lui procure un appartement et lui donne de l'argent. On comprend alors qu’il sera prêt à toutes les bassesses pour obtenir de l'argent ou de la reconnaissance. Malgré cette gentillesse, il se retrouve encore très vite démuni et, en plus, avec des dettes envers les uns et les autres.

Chapitre 6
Sacarrière journalistique progresse, son audace suppléant à son manque de culture. Walter le charge de la « Chronique » et des « Échos ». Il tente de séduire Madeleine Forestier puis Virginie de Walter, la femme de son patron que Madeleine, qui est passionnée de politique, le pousse à courtiser, pour qu'il soit bien vu de celui-ci.

Chapitre 7
Il doit se battre en duel contre un confrère et, commecela se termine à son avantage, son prestige en est accru.

Chapitre 8
Au chevet de Forestier qui est poitrinaire et mourant, il conclut « un pacte d’entraide » avec Madeleine.







Deuxième partie

Chapitre 1
Quelque temps après, Duroy épouse Madeleine qui lui apporte quarante mille francs de dot et, en plus, un appartement déjà payé et meublé. Elle le fait entrer dans les...
tracking img