Bel ami

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (455 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I- Portrait de Georges DUROY

a) Le physique
C'est un portrait en mouvement : " sortit, cambra, marchait, avançait ". Georges DUROY est un personnage actif, on dira d'ailleurs plus tard que c'estun battant.
Sa silhouette est marquée de son passé militaire qui lui a laissé une certaine prestance : " Comme il portait beau, par nature et par pose d'ancien sous-officier, il cambra sa taille,frisa sa moustache d'un geste militaire et familier" et également tout le cinquičme paragraphe : " Il marchait ainsi qu'au temps oů il portait l'uniforme des hussards, la poitrine bombée, les jambes unpeu entrouvertes, comme s'il venait de descendre de cheval ; et il avançait brutalement dans la rue pleine de monde, heurtant les épaules, poussant les gens pour ne point se déranger de sa route. Ilinclinait légčrement sur l'oreille son chapeau haute forme assez défraîchi, et battait le pavé de son talon. Il avait l'air de toujours défier quelqu'un, les passants, les maisons, la ville entičre, parchic de beau soldat tombé dans le civil. ".
D'autre part, " Son regard de joli garçon " nous apparaît dans les premičres lignes, et est repris ŕ la fin du passage. Il englobe la vivacité de GeorgesDUROY, qualifiée comme " des coups d'épervier ". " Frisa sa moustache d'un geste militaire et familier " nous montre que Georges DUROY est trčs viril.
Ces deux points seront donc une arme deséduction que l'on retrouvera tout le long du roman.

b) Ces éléments suggèrent son portrait psychologique
A la fierté de son allure militaire correspond une certaine forme de brutalité, de provocation "brutalement, heurtant, poussant, ne point déranger, défier "
Les termes sont abondants et se résument par la gradation finale : " Il avait l'air de toujours défier quelqu'un, les passants, les maisons,la ville entičre "
Son esprit calculateur est décrit dčs le 4čme paragraphe. Cette quasi obsession est dictée par la faim, la soif.

II-Les thèmes essentiels du roman affleurent dans ce passage...
tracking img