Bel amis

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (558 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
bel ami de maupassant Extrait
Les femmes, vues par Georges Duroy

Il avait dû alors venir presque tous les jours chez elle, tantôt déjeuner,
tantôt dîner. Elle lui serrait la main sous la table,lui tendait sa bouche
derrière les portes. Mais lui s'amusait surtout à jouer avec Suzanne qui
l'égayait par ses drôleries. Dans son corps de poupée s'agitait un esprit
agile et malin, imprévu etsournois, qui faisait toujours la parade comme
une marionnette de foire. Elle se moquait de tout et de tout le monde,
avec un à-propos mordant.
Georges excitait sa verve, la poussait à l'ironie,et ils s'entendaient à
merveille.
Elle l'appelait à tout instant :
" Écoutez, Bel-Ami. Venez ici, Bel-Ami. "
Il quittait aussitôt la maman pour courir à la fillette qui lui murmurait
quelqueméchanceté dans l'oreille, et ils riaient de tout leur cœur.
Cependant, dégoûté de l'amour de la mère, il en arrivait à une insurmon-
table répugnance ; il ne pouvait plus la voir, ni l'entendre, nipenser à elle
sans colère. Il cessa donc d'aller chez elle, de répondre à ses lettres, et de
céder à ses appels.
Elle comprit enfin qu'il ne l'aimait plus, et souffrit horriblement.
Mais elles'acharna, elle l'épia, le suivit, l'attendit dans un fiacre aux stores
baissés, à la porte du journal, à la porte de sa maison, dans les rues où elle
espérait qu'il passerait.
Il avait envie de lamaltraiter, de l'injurier, de la frapper, de lui dire nettement :
" Zut, j'en ai assez, vous m'embêtez. " Mais il gardait toujours quelques
ménagements, à cause de La Vie Française; et il tâchait, àforce de froideur,
de duretés enveloppées d'égards et même de paroles rudes par moments,
de lui faire comprendre qu'il fallait bien que cela finît.
Elle s'entêtait surtout à chercher des rusespour l'attirer rue de Constantinople,
et il tremblait sans cesse que les deux femmes ne se trouvassent, un jour,
nez à nez, à la porte.
Son affection pour Mme de Marelle, au contraire, avait...
tracking img