Ben & jerry

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2600 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
30/11/2010
DEJEAN Charlotte-LANCELOT Eléonore ROBERT Octave-RUAULT Frédérique |

Séance 10 | Dossier BIOCOOP |

SOMMAIRE


I. Analyse préliminaire de l’entreprise 2
A. Analyse interne et externe 2
B. Point sur la stratégie environnementale 3

II. Présentation du nouveau concept 4

III. Segmentation, ciblage 6
A. Lasegmentation 6
B. Le ciblage 7

IV. Le positionnement 8

V. Marketing Mix 8
A. Politique produit 8
B. Politique prix 8
C. Politique placement 9
D. Politique promotion/communication 9

CONCLUSION 11

BIBLIOGRAPHIE 13

Analyse préliminaire de l’entreprise

Analyse interne et externe

Biocoop est depuis 2002 une SA coopérative de magasins indépendants : une partie encoopératives, l'autre en SARL à capitaux familiaux. Chaque propriétaire a le choix d’aménager son magasin qui se différencie donc des franchises. S'ils ont tous pour objectif le développement de l'agriculture biologique, ils bénéficient de statuts juridiques différents et d'une autonomie en matière de gestion et d'organisation interne. Une diversité qui caractérise l'enseigne.
Biocoop est lapremière chaine de supermarchés en France proposant des produits écologiques et des produits alimentaires bios (épicerie et produits frais, légumes). Il y a 322 points de vente Biocoop en France.

SWOT de Biocoop

FORCES * Engagement sociétal très fort * Image de marque positive * Le magasin de référence dans l’alimentaire bio * L’aménagement et la décoration du magasin, le packagingdes produits rappellent une épicerie. Lieu plus intime * Création de lien social : les employés sont très impliqués et ont beaucoup de relationnel avec les clients * Le statut de Biocoop, la gouvernance participative * L’approvisionnement local (solidarité avec les producteurs locaux, engagement environnemental respecté) | FAIBLESSES * Le prix * Ils commencent à importer lesméthodes de la grande distribution (promotion,…), ce qui ne plait pas à certains consommateurs et aux fournisseurs * La réalité économique risque de prendre le pas sur leur engagement éthique Ex : le distributeur allemand de produits bios Alnatura, qui est aujourd’hui pointé du doigt pour sa politique de bas salaire * Des contestataires parmi les parties prenantes (fournisseur, etc.). Ex : Biocooppréfère acheter des yaourts bios plus loin et moins chers plutôt que d’acheter localement : grogne des producteurs/transformateurs laitiers bretons * Le choix des produits est loin d’égaler celui des distributeurs |
OPPORTUNITES * Environnement socioculturel favorable : essor du bio, de la consommation responsable * Evolution démographique favorable : vieillissement de la population,les retraités sont une cible de Biocoop * La crise économique a crée un besoin de lien social et une recherche de sens | MENACES * Concurrence des MDD et du hard discount qui investissent le marché du bio * Concurrence des épiceries bios qui fleurissent un peu partout dans les centres villes * Concurrence de sites internet spécialisés (gain de temps pour le consommateur) * Le manquede cohérence entre les magasins (car chaque magasin est relativement libre de ses choix) |

Biocoop répond aux évolutions de la société (comportement, valeur) et satisfait les attentes des consommateurs engagés. Le marché est en pleine expansion. Cependant il reste des contraintes de prix et surtout de temps dans le comportement des consommateurs actuels. C’est pourquoi Biocoop doit veiller àrépondre à leurs attentes en saisissant les bonnes opportunités, tout en conservant sa différenciation.

Point sur la stratégie environnementale

La priorité est donnée à l’approvisionnement local et de saison. Ils font de la sensibilisation à la consommation de produits bios (cours de cuisine, conférence, dégustation) et plus généralement au développement durable. Pour les légumes ils...
tracking img