Benchmark

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1086 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
* LE BENCHMARKING

* SOMMAIRE :
I. Le Benchmarking 2
A. Définition 2
B. Historique 2
II. Les types de Benchmarking 3
A. Benchmarking Interne 3
B. Benchmarking Compétitif ou Concurrentiel (concurrents directs) 3
C. Benchmarking Fonctionnel (orienté vers une fonction) 3
D. Benchmarking Générique ou Horizontal 4
III. Methodologie 4
A. La planification 4
B.L’analyse 4
C. L’interprétation 5
D. l’action 5
IV. Les limites 5
A. Risques 5
B. Frein à l’innovation 6
V. Index 6

Le Benchmarking
Définition
Au global, le Benchmarking est une démarche permettant d’évaluer les produits, les services et les méthodes par rapport aux entreprises les plus performantes sur les domaines étudiés. L’objectif est de collecter un maximum de renseignementspermettant de faire progresser et de développer l’entreprise.

En d’autres termes, le Benchmarking consiste à trouver, au niveau mondial, l’entreprise ou les entreprises qui réalisent de la manière la plus performante (Concept de la « Best Practice ») un processus ou une tâche donnée, de l’étudier (« Benchmarker ces entreprises ») et d’adapter et améliorer ensuite ce processus à sa propre entreprise.Historique
« Le Benchmarking est une méthode qui a été développée au début des années 1980 par la société Xerox pour une prise de décision concernant un investissement lourd destiné à moderniser la gestion des stocks. Xerox s’est intéressé alors aux « meilleures pratiques de la concurrence » mais également aux pratiques dans d’autres secteurs sur le sujet étudié.
La comparaison s’estfinalement faite avec une firme de vente d’articles de sport par correspondance qui excellait pour la gestion des commandes. La méthode employée a été formalisée et reconnue par la suite ».

Selon David T Kearns, Directeur Général de Xerox Corporation, le Benchmarking est ; « Le processus continue de mesurer les produits, services et pratiques des concurrents reconnus comme leader sur leurs marché ».Les types de Benchmarking
Benchmarking Interne
Il s’agit de comparer des opérations similaires entres elles à l’intérieur de l’organisation. L’avantage de ce processus est caractérisé par une plus grande facilité à partager des informations confidentielles à l’intérieur d’une même organisation. Par contre, ce type de benchmarking ne débouche en général pas sur des pratiques très innovantespuisqu’elles se placent dans un contexte de culture d’entreprise avec des projets et des objectifs communs.
« Le benchmarking interne aura pour résultat une amélioration d’environ 10% des performances. »

Benchmarking Compétitif ou Concurrentiel (concurrents directs)
L’intérêt est de se comparer au meilleur des concurrents sur le marché. Ce processus doit être porteur de réelles sourcesd’améliorations intéressantes. L’avantage de choisir ce type de benchmarking réside dans la facilité de partir d’éléments de mesure finale facilement comparables (ex : même produits vendus sur le marché). Cependant, c’est pour ce type qu’il est le plus difficile d’obtenir des informations car il trouve ses limites dans la confidentialité. 
«  Le benchmarking concurrentiel aura normalement pour résultat uneamélioration d’environ 20% des performances. »

Benchmarking Fonctionnel (orienté vers une fonction)
Il consiste à comparer des fonctions similaires, dans des entreprises non concurrentes, à l’intérieur d’un même secteur d’activité. Du fait qu’il n’y a pas de concurrence directe, il devient alors facile d’obtenir et d’échanger des informations (mêmes confidentielles) et cela permet dedéboucher sur des techniques novatrices. Cependant, il est limité à des processus universels et comparables. « L’application de ce benchmarking conduira à une amélioration des performances pouvant atteindre 35% ou plus. ».3
Benchmarking Générique ou Horizontal
Il s’agit de comparer ses pratiques, ses méthodes de travail, avec celles de l’organisation d’un secteur totalement différent. Les...
tracking img