Benchmarking

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 42 (10489 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
SOMMAIRE
PAGES
REMERCIEMENTS ………………………………………….......

INTRODUCTION……………………………………………..…..

I. LE CADRE THEORIQUE DU BENCHMARKING……….

A. Présentation du benchmarking…………………………….

1- Définition du benchmarking………………………….…………
2- Objectifs du benchmarking……..………………………….……….....3- Typologie du benchmarking….………………………….…………...

B. Conditions et sources d’efficacité du benchmarking……..

1- Condition du succès d’une démarche benchmarking…...……………...
2- Sources d’information pour être plus efficace…..…..…………………
3- Benchmarking : notion de veille………..……………………………...

C. Le benchmarking privé et le benchmarkingpublic……...

1- Le benchmarking privé………………………………………………...
2- Le benchmarking public ……………...……………………………….
3- Cas concrets …………………………...………………………………

II. AVANTAGES ET LIMLITES DU BENCHMARKING……………

A. Avantages………………………………………………….........

1. Avantages du benchmarking pour l’entreprise………..…………….
2. Avantages du benchmarkingpour les clients………………………

B. Limites……………………………………………………………

1. Limites du benchmarking pour l’entreprise………..………………
2. Limites du benchmarking pour les clients…………………………

C. Étude de cas……………………………………………………...

CONCLUSION GENERALE …………………………………….
GLOSSAIRE…………………………………………………………………………..…
ANNEXES………………………………………………...……….
BIBLIOGRAPHIE ETWEBOGRAPHIE…...…………………………………………......

[pic]

I- AUTOUR DU BENCHMARKING

La notion du benchmarking « appelé aussi étalonnage ou parangonnage » est une pratique récente qui s’est avérée très bénéfique pour les entreprises désirant s’aligner où devancer la concurrence .Cette pratique est devenue indispensable dans un contexte de mondialisation caractérisé par une concurrence acharnée.
Lesjaponais exerçaient ce processus de comparaison bien avant les années 80 sous l’appellation de « dantotsu ». Que peut être donc ce benchmarking ? En quoi consiste t-il ? Qui sont ses pratiquants ? Comment Cette dénomination a donc évolué pour prendre enfin le nom de ‘benchmarking’ ?
Dans l’analyse étymologique(1) du terme ‘Benchmarking ‘on distingue qu’il est composé de 2 mots :
Bench = bancd’essai
Marking = notation
De cette analyse on distingue que le Benchmarking est une sorte de mesure et ou de comparaison avec une entité dans l’objectif de se rapprocher des meilleurs ou d’en faire partie.
Le Benchmarking (de l'anglais benchmark, la borne, la référence) est un système organisé. La spécifié de cette démarche tient au fait qu'elle ne cherche pas seulement à mesurer laperformance globale d’une entreprise mais aussi celle d’un service ou d’une tache avec des entreprises ayant d’autres activités et qui ont des performances remarquables dans telle ou telle tâche ou fonction analogue.
Il concerne aussi l’ensemble des activités, produits et services liés aux processus d’une organisation privée ou publique, commerciale, de production ou de services. (Développement,conception de produits et/ou services, gestion financière, système d’information, ressources humaines, administration, achats, production, communication, commercial, logistique…).sa finalité est la mise en œuvre des meilleurs pratiques (best practices).». A cet effet la notion de Benchmarking est plus connue à travers l’expression  « meilleures pratiques ____________________________________________________________

_______________
1) Mathieu Rosay (1985) «dictionnaire étymologique» édition Marabout 543p. Page 143

Pour un japonais « voler c'est voler ; copier c'est gagner du temps et de l'argent ! »
Normalement on sait bien que copier c'est voler et voler "ce n’est pas bien!" mais heureusement aujourd’hui une vision plus pragmatique nous a sortis du dilemme en faisant...
tracking img