Benchmarking

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3160 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
2010
Institut spécialisé méditerranéenne de management
24/02/2010
Le Benchmarking

Introduction

Pourquoi faire du Benchmarking ?

Les différents types du Benchmarking

La méthodologie performante

Etude de cas : KODAK

Comment réussir mon benchmarking ?

Faire du benchmarking (en Français on peut dire « parangonnage ») c’est transgresser une règle fondamentale véhiculée par nosprofesseurs : il est interdit de « copier sur son voisin » ! La nouvelle règle est de copier sur les bons élèves ! La notion de benchmarking est plus connue à travers l’expression « meilleures pratiques ».
C’est une technique marketing qui consiste à trouver dans le monde celui ou ceux qui réalisent, de la manière la plus performante, un processus ou une tâche afin d’étudier leurs pratiques etd’adapter ensuite ces processus sa propre entreprise en vue d’améliorer ses performances.

Grâce à cette technique de marketing, l’entreprise pourra :

* Satisfaire le client, répondre aux exigences réelles du marché (ne pas se baser uniquement sur une analyse interne).

* Améliorer les performances en se fixant des objectifs efficaces et crédibles (éviter les extrapolations à partird’expériences ou tendances passées).

* Devenir ou rester compétitif : comprendre la concurrence et les raisons de ses performances (qualité, coût, délai…).

* Découvrir les meilleures méthodes et pratiques qui ont fait leurs preuves ailleurs.

* Identifier ses points forts (et continuer de les développer) et ses faiblesses afin de les transformer en opportunités d’amélioration.

*Faciliter la conduite du changement.







* Benchmarking interne :
Il s'agit de comparer vos opérations à d'autres opérations similaires à l'intérieur de votre propre organisation. Ce type est le plus facile à étudier et à mettre en œuvre.
Le " Benchmarking" interne aura pour résultat une amélioration d'environ 10% des performances.
1- Avantages:
- Informations àpartager accessibles.
- Solution aisément adoptable puisque partagent la même culture d’entreprise.
2- Inconvénients:
- Informations partielles et préconçues, et améliorations généralement limités.
- Application plutôt réservée aux grandes entreprises.
* Benchmarking fonctionnel :
Il s'agit de comparaisons avec des fonctions similaires, dans des entreprises non concurrentes, àl'intérieur du même secteur d'activité. Il est facile de rassembler des informations pour ce type de "Benchmarking" qui conduira à des techniques novatrices. L'étude de " Benchmarking" conduira à une amélioration des performances qui pourra atteindre 35% ou plus.
1- Avantages:
- Information confidentielles.
- Innovatrice.
2- Inconvénients:
- Généralement limité à des comparaisons decoûts, et n’expliquent pas comment les valeurs ont été atteintes.

* Benchmarking de concurrence :
Il s'agit de comparaisons spécifiques de concurrent à concurrent pour le produit, la procédure ou la méthode qui vous intéresse. C'est pour ce type qu'il est le plus difficile d'obtenir des informations. Le " Benchmarking" en association avec un concurrent implique des considérations légales.Ce type de "Benchmarking" aura normalement pour résultat une amélioration d'environ 20% des performances.
1- Avantages:
- Identification facile des partenaires.
- Aide à la définition de priorité d’amélioration permanente.
2- Inconvénients:
- Information difficiles à collecter.
- Partage limité, peu de véritables révélations, les points forts des concurrents étant souvent déjà connus.* Benchmarking générique :
Il s'agit de comparer des méthodes de travail ou des processus dans des secteurs d'activité différents. Cette méthode est probablement la plus productive et la plus novatrice. La concurrence n'entre pas en ligne de compte dans ce type de " Benchmarking ".
L'amélioration des performances pourra atteindre 35% ou plus.
1- Avantages:
- Vue...
tracking img