Benchmarking

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4362 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Conférences des parties cop et dd |

Sommaire :

I. Définition
II. Sommet de la Terre
La Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques 
1. Objet et enjeux
2. Contenu
3. Effets et application
4. Contrôles de mise en œuvre
III. Les COnférences des parties (COP) :1995-2009 
IV. Que s’est-il passé depuis Copenhague ?
V. Les prochainsrendez-vous

I. Définition:

Ce sont les conférences internationales sur les changements
climatiques, qui ont lieu une fois par an et qui rassemblent les
"Parties", c’est-à-dire les Etats membres à la Convention des
Nations Unies sur les Changements climatiques, texte issu du
premier Sommet de la Terre en juin 1992, et/ou au Protocole
de Kyoto. En anglais on parle de "Conferencesof the Parties"
VI. (COP) quand celles-ci se déroulent dans le cadre de la Convention
et de "Réunions des Parties" ou encore "Meetings of the Parties"
quand elles ont lieu sous l’égide du Protocole de Kyoto
(COP/MOP)  qui ont lieu en général aux mois de
novembre/décembre et dont le lieu varie chaque année, d’un
continent à l’autre.

II. Sommet de la Terre:Les sommets de la Terre sont des rencontres ayant lieu tous les dix ans entre dirigeants mondiaux depuis 1972, avec pour but de définir les moyens de stimuler le développement durable au niveau mondial. Le premier sommet a eu lieu à Stockholm (Suède) en 1972, le deuxième àNairobi (Kenya) en 1982, la troisième à Rio de Janeiro (Brésil) en 1992, et le quatrième et dernier en date à Johannesburg (Afrique duSud) en 2002. Le prochain sommet devrait se dérouler de nouveau à Rio de Janeiro, en 2012.
Preuve du développement d'une culture mondiale de respect de l'environnement, les sommets de la Terre présentent un enjeu symbolique important. Ils visent à démontrer la capacité collective à gérer les problèmes planétaires et affirment la nécessité d'une croissance écologique. Le sommet de 1972 adonné naissance au Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), tandis que le sommet de 1992 a lancé la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) dont les pays signataires se rencontrent annuellement depuis 1995.

III. La Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques :
La Convention-cadre des Nations Unies sur leschangements climatiques a été adoptée à New-York le 9 mai 1992, ouverte à la signature en juin 1992 à la Conférence mondiale de Rio et est entrée en vigueur le 21 mars 1994. Elle a été ratifiée par 193 Parties.

1. Objet et enjeux:
L’activité humaine a augmenté de façon sensible les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Cette augmentation renforce l’effet de serrenaturel et induit un réchauffement climatique, dont risquent de souffrir les écosystèmes naturels et l’humanité. On estime, sur la base du niveau actuel d’émission de gaz à effet de serre, qu’un réchauffement entre 1,5 et 5,8°C et un relèvement du niveau de la mer de 9 à 88 cm risquent de se produire d’ici 2100.

Ce risque fut mis en lumière par les scientifiques dès les années 1970. Le 6décembre 1988, une Résolution de l’Assemblée Générale des Nations Unies considère la question du changement climatique comme une « préoccupation commune de l’Humanité ». Créé la même année, le Groupe Intergouvernemental d’Experts sur l’Évolution du Climat (GIEC) confirmera la menace d’un changement climatique lors de la publication de son premier rapport en 1990. C’est dans ce contexte qu’estadoptée, le 9 mai 1992, la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

L’objectif ultime de la Convention est, selon son article 2, de « stabiliser les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère à un niveau qui empêche toute perturbation anthropique dangereuse du système climatique ». Ce niveau doit être atteint dans un délai suffisant pour que les...
tracking img