Benidorm

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1068 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Benidorm, Un parfaite exemple d’un tourisme éco-irresponsable

Benidorm, une ville touristique de la communauté valencienne, située dans la province d'Alicante, est le parfait exemple de l’impact du tourisme sur l’environnement.
En 1956, suite à un véritable traumatisme par un de mauvais rendements dans le domaine de la pêche. La municipalité de Benidorm approuva un pland'urbanisme dans le but de créer une ville conçue pour le tourisme, en créant des rues tracées au cordeau suivant le tracé des plages. A partir de ce moment, elle a vu on assista à une fort déplacement des activités traditionnelles (pêche et agriculture) vers le secteur du tourisme qui devint alors à la base de la prospérité de la ville. Le tourisme espagnol commença à partager l'espace avec les voyageursvenus d'autres pays d'Europe, d'abord avec leurs propres véhicules, ensuite, avec l'ouverture de l'aéroport de l'Altet en 1967, au moyen de vols charter. Actuellement, Benidorm est une des premières villes touristiques de tout le pourtour méditerranéen.
Cependant, Antre du béton et bastion d'un tourisme éco-irresponsable, la station balnéaire de Benidorm est à l'origine d'un désastreécologique qui mériterait d'être davantage médiatisé.
Peu de vélos ni de voitures « propres », pas de panneaux solaires, pas d’éoliennes dans cette métropole alicantaise, personnifie la démesure, le clinquant et le développement non-durable. Benidorm est certes une ville remplit de personnes aimant faire la fête, mais elle a aussi tout les inconvenants pour faire une crise d’apoplexie auxdéfenseurs de l’environnement.
Ressemblant fortement à un tourisme aux forts accents ibiziens, recouvert de béton, des gâchis, de l’impossible verdissement et du paraître au détriment des êtres, ainsi que des ampoules ordinaires éclairent ses innombrables buildings en permanence, les économies d’énergie ne faisant pas partie de l’effort collectif. Benidorm n’a aucune politique de gestion desdéchets recevable n’est menée, alors que la ville, qui compte environ soixante mille habitants hors saison, voit sa population multipliée par dix (voire plus) en période estivale.
Un recyclage quasi-inexistant
De fait la production de déchets quotidienne atteint deux cent soixante-dix tonnes, une quantité énorme alors que les éboueurs disposent d’à peine trois heures la nuit, le plus souvent faitd’un travail rapide pour rendre à la station sa propreté de façade au lever du soleil. Sauf que les détritus sont pour 90 % d’entre eux seulement compactés, c’est-à-dire qu’à peine 10 % ont droit à une deuxième vie. La loi espagnole fixant le taux de recyclage dans le pays à 44 %. Des déchets sont d’abord stockés dans un centre de transit bien trop petit pour pouvoir accueillir « dignement » unetelle quantité puis transférés dans une usine de retraitement de Campello inaugurée en 2008 et censée traiter l’ensemble des rebuts de la région mais au fonctionnement pour le moins opaque, puisque des caméramen de la chaine internationale M6 n’ont pas été autorisés à filmer ce qui s’y passe.
Après des découvertes plutôt surprenantes, des reporteurs ont découvert que la région devenaitextrêmement polluée, en particulier à cause des émissions de gaz des rebuts, qui incommodent les habitants et sont aussi à l’origine d’une crise immobilière passée sous silence. Les loyers montrent en effet une forte baisse et la plupart des villas alentours qui sont devenues beaucoup plus accessibles, au grand mécontentement de populations face à la spectaculaire désaffection touristique observée cesderniers mois mais n’ont pour l’heure toujours pas été entendues. Accessoirement l’incapacité chronique des autorités à se conformer aux préceptes écologiques élémentaires pourrait avoir des répercussions fâcheuses sur leur santé.
La qualité des eaux fortement dégradée
D’après l’eurodéputé espagnol Willy Meyer, « le système de désodorisation de (l’usine de Campello) n’a en outre pas été...
tracking img