Benjamin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1185 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
 
Benjamin Wajsman et Sonny Lebhar





Au 17éme siécle, les piéces baroques ont pour role d'exalter le spectateur.
Dom Juan est une piéce de Moliére representée en 1665 au Palais Royal. Elle relate l'histoire d'un séducteur impénitent qui reléve un défi a Dieu .Après avoir affirmé, dans la scène précédente, que« deux et deux sont quatre… et que quatre et quatre sont huit » Dom Juan est amené à faire la preuve de son impiété face aux hommes.Dans cet univers en mouvement constant dans lequel Dom Juan peut exercer son impitoyable « méchanceté », Molière fait revenir le peuple sur scène : après le Pierrot bafoué, les paysannes méprisées, c’est un pauvre anonyme et démuni qui subira les caprices du « grandseigneur méchant homme ».

  Le texte, très court, composée de courtes répliques, révèle une fois de plus, et avec une efficace rapidité, le désir effréné de séduction, mais aussi de domination qui anime le personnage éponyme. Après la séduction amoureuse, ce sera ici une tentative de séduction morale,que Dom Juan décide d'effectuer.
    La scène s’amorce par un échangeapparemment anodin entre le seigneur et le pauvre, le premier devant s’enquérir du chemin à suivre. Au cours de cet échange, Dom Juan montrera son peu de générosité devant la misère humaine, quelque peu provoqué par le mode de vie affiché du pauvre homme. 
Le libertin entreprend, dans l’étape suivante, de démontrer les contradictions inhérentes, selon lui, à la dévotion. Pratique coutumière del’ironie : questionner,amener à la contradiction puis à la conclusion en essayant de convaincre le pauvre de jurer.
    Dans un troisième temps, il aura recours à la corruption, mais à ce stade de l’ignominie morale, son entreprise échouera, et son esprit chevaleresque trouvera à s’employer, dans la scène suivante, en se portant au secours d’un homme attaqué. La piéce va de tableau en tableau comme DomJuan va d'aventure en aventure.
Cette scéne constitue une parenthése dans l'action car on fait la connaissance d'un nouveau personnage jamais vu auparavant dans la pièce. Cette scene engendre une manifestation de l'hateisme car Dom Juan insiste pour faire jurer le pauvre et remet en cause l'existence de Dieu.
Dom Juan se moque du pauvre et ne repecte ici aucune classe sociale. Il y aun jeu de tutoiement et vouvoiement entre le pauvre et Dom juan qui marque un respect du pauvre envers Dom juan mais aussi une marsue d'orgueil de Dom juan envers le pauvre .
On remarque une gradation dans l'ordre de jurer " Que tu veuilles jurer.... , jure donc ...... , il faut jurer" montre que Dom juan veut a tout prix faire jurer le pauvre pour , en quelque sorte remettre la foi dupauvre en cause . Le pauvre ne se laisse pas faire car à l'époque le juron était séverement puni pouvant etre sanctionné jusqu'à la mort c'est donc Dom Juan qui veut faire commettre un pecher mortel auquel il ne parviendra pas a faire executer .
En quelque sorte Dom Juan se passe de Dieu et remplace le diable on peut voir que Dom juan se comporte de maniere satanique , audieuse et sadique quiva a l'encontre tout de meme de la decision du pauvre.
Ces arguments ne montreraient pas une certaine forme d'ambiguite chez Dom juan mai aussi chez tous les autre personnages?

Dom Juan est ici confronté a un pauvre, qui est convaincu de ses convictions chrétienne. Néanmoins le pauvre est un personnage ambigu
Le pauvre dans la misère la plus total est asservi à une tentation, maisil va rejeter l’offre de Dom Juan « Non monsieur j’aime mieux mourir de faim ». Mais dans cette scéne rien ne nous indique que le pauvre a choisi par lui-même de se mettre a l’écart du monde et de se priver de tout bien matériel. De plus il n’argumente pas lorsqu’il parle avec Dom Juan. Le pauvre a un caractère ambigu puisqu’il prie leur prospérité alors que dans les valeurs chrétienne on...
tracking img