Bergson

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1752 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire de texte page 26 livre de philosophie.

Introduction :

Lorsqu’on évoque la notion de conscience, on se tourne en priorité vers la pensée, considérée, par Descartes, comme l’élément le plus intime de l’identité et de la conscience de soi. Ici Bergson met en évidence les caractéristiques de la conscience pour en déduire de quoi sont capables les êtres dotés de conscience, et latemporalité de la conscience. Le temps ne dure pas, nous vivons en réalité dans un écoulement perpétuel et incessant du temps. La conscience n’est pas une réalité permanente, comme celle du cogito cartésien, mais un moi (ou je) qui est une chose qui dure(le moi) et qui varie dans le temps suivant l’âge et les évènements que vie le « je » ou « le moi ». Et qui a la capacité de retenir ou revenir dansle passé (souvenir) et à anticiper l’avenir, ce qui donne aux êtres dotés de conscience un certaines liberté de soi, c'est-à-dire capacité d’agir par choix, pour soi.
Ici Bergson pose le problème de savoir quels êtres peuvent être considérés ou non comme dotés de conscience. La conscience est-elle uniquement le propre de l’homme ou peut-on aussi l’attribuer aux autres êtres vivants comme lesanimaux ou les plantes ?
Dans ce texte on distingue deux passages clairement distincts, dans un premier temps Bergson met en évidence la temporalité de la conscience (son évolution dans le temps, le temps retrouvé dans la conscience), puis dans un second temps il en déduit une conséquence, celle qui permet de faire ces propres choix, d’agir par liberté de soi.

Bergson commence par indiquer qu’ilne va pas tenter de définir la conscience, car celle-ci s’éprouve comme une expérience concrète, constamment présente à l’expérience de chacun de nous. En effet définir quelque chose implique d’avoir un point de vue extérieur sur cette chose, or on ne peut avoir de point de vue extérieur sur la conscience sans être conscient soi-même et que la conscience est interne au sujet. Définir est aussiattribuer des caractéristiques précises et propres à cette chose qui permet par la suite de l’identifier et de la distinguer de toutes autres choses. Or il ne s’agit pas d’un objet extérieur que l’on pourrait observer de façon totalement neutre, mais de l’esprit de soi-même. Les objets constitués de matières peuvent être définis car ils sont hors de nous, ils ne font pas parti du moi ou du « je »(ici sujet de la conscience). Bergson va expliquer, montrer par la suite que si on ne peut pas la définir, on peut par contre la caractériser, par ce qui est impliqué nécessairement et associé par la conscience.

Tout être doté de conscience est doué de mémoire, il est donc capable de conserver et d’accumuler le passé dans le présent. De se construire grâce à son passé, à ses expériences passéset vécus, qui nous permette d’apprendre grâce à nos erreur, nos bonnes expériences tout comme les mauvaises. Leibniz qualifiait la matière « d’esprit instantané », sans la mémoire, qui représente une partie de notre être car elle représente notre passé, notre vécu ; la conscience n’aurait de présence et donc ne serait pas la conscience. On ne peut se rendre compte d’une chose si on ne sait cequ’elle est ou ce qu’elle représente. La mémoire est donc une part essentielle de la conscience. D’après Bergson notre mémoire stock intégralement nos souvenir, notre passé dans notre mémoire, mais pourtant nous ne sommes conscient que d’une partie infime de notre passé (on ne se rappelle pas de notre toute petite enfance, on dit que entre 0 et 2-3 ans on ne garde aucun souvenir, alors selon Bergson sessouvenirs font partie de nous et sont stockés), on ne peut se rappeler de tout notre passé, de chaque choses, chaque actions, la plus part du temps on ne se rappelle que des choses vraiment marquantes.

Mais il n’y a pas que la mémoire qui caractéristique ou manifeste la temporalité de la conscience, il y a aussi l’anticipation de l’avenir. Nous ne serions pas conscient si nous ne nous...
tracking img