Bergson

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (611 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Un début de problématisation ...
On pense que l’on se connaît spontanément soi-même mieux que quiconque et que savoir ce que l’on est et qui l’on est, est un privilège indéniable que le sujet asur lui-même.
Etant ce que je suis, me connaître est la chose la plus aisée, car je suis à moi-même l’objet le plus proche et le plus clair : je suis à la fois, dans une intime proximité, celui quej’ai à connaître et celui qui a à connaître.
Aussi, nulle difficulté : je puis tout savoir de moi, immédiatement, par introspection.
Pourtant, la question posée suggère qu’une autre thèse estpossible.
Elle fait l’hypothèse qu’il n’est pas évident que l’on puisse se connaître, mais encore qu’il n’est pas aisé de savoir ce que l’on peut savoir.
On peut donc semble-t-il savoir quelque chose desoi, bien que la question n’empêche pas que l’on réponde que l’on ne peut rien savoir du tout. Le moi comme identité personnelle, ma subjectivité, est suspectée de n’être pas transparente à elle-même,car on n’attend pas à la question posée une réponse telle qu’elle serait : on peut tout savoir. C’est donc l’idée de connaissance de soi qui est mise en crise. Qu’est-ce qui en effet fait problème ?Connaître, dans les sciences, c’est en général connaître un objet extérieur : il faut qu’il y ait une distinction de nature entre le sujet connaissant et l’objet à connaître. Avec une méthodologieadéquate, je peux en effet parvenir à une connaissance de cet objet, que ce soit une connaissance physicienne, biologique, etc. Or, on remarque que moins est nette la distance qui sépare le sujet del’objet à connaître, plus est difficile la constitution d’une telle connaissance. L’ambiguïté est maximale lorsque l’on prétend se connaître soi-même. En ce cas, il n’y a nulle distance, car je me confondstotalement avec ce que je veux connaître, si bien qu’on aboutit à la difficulté suivante : si le sujet connaissant est l’objet à connaître, cet objet se modifie en même temps que ma connaissance...
tracking img