Bernard mader

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (454 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Bernard Jehfa, un des guides du musée du Louvre, aimait regarder et commenter, avec Guy, les visiteurs. Cette fois, il vit la famille Macquart, c’était le jour du mariage de Gervaise.
« - Tu as vuceux-là, dit-il, regarde les un peu ils viennent habiller comme pour un jour de Noce.
* Arête un peu de faire ta commère, dit Guy.
* Non mais regarde, répliqua Bernard, regarde celle-là, elleferme les yeux, ça se trouve elle n’aime pas les œuvres d’art, oh !, et puis celle-là c’est tout l’inverse elle admire tout.
Guy se prit finalement au jeu et dit :
* Regarde les deux qui lasuivent, ils ne savent même pas où regarder.
* Tu as raison, ils ont l’air un peu perdu quand même. Répondit Bernard, attends, suis moi, il entre dans le salon carré, je vais leur proposer messervices. »
Bernard s’approche de cette famille, un homme lui demande si la fenêtre qu’il voyait était bien là où se trouvait le balcon d’où lequel Charles IX a tiré sur le peuple. Le guide lui répondit queoui. L’homme s’empressa de le dire à toute sa famille, il voulait sans doute passer pour quelqu’un de cultivé en Histoire. Bernard retourna voir Guy, et dit :
* Voilà un homme qui va se vanter den’importe quoi pour avoir l’air intelligent.
* Regarde comme il a l’air sérieux en regardant la Joconde. Et regarde ces deux-là qui rigole en voyant les femmes nues sur les tableaux.
Bernard etGuy passèrent derrière un couple. Ils ne pouvaient pas s’empêcher de rire. Bernard dit :
* Non mais tu les as vus ? L’un est la bouche ouverte, complètement ébahie devant le tableau. Et sa femmeles mains sur son énorme ventre.
* C’est vrai qu’ils ont l’air bête un peu, dit Guy en rigolant.
* Attention, voilà les mariée, coupa-t-il Guy, ils n’ont pas l’air très heureux, ellel’interrompt tout le temps et lui ne sait pas quoi dire.
La noce se lança dans la longue galerie où sont les écoles Italiennes et Flamandes. Encore des tableaux, toujours des tableaux, des saints, des hommes...
tracking img