Bernard manin - principe du gouvernement representatif

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3604 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Bernard MANIN, Principes du gouvernement représentatif (1995)

I/ Introduction à l'oeuvre

Dans son ouvrage Principes du gouvernement représentatif, Bernard Manin, s'attache à étudier la naissance des démocraties représentatives selon un postulat simple : l'une des caractéristiques des démocraties modernes est le rôle central donné au principe électif, par opposition aux démocratiesdirectes dont Athènes était le modèle par excellence. Or comment, et pourquoi, a pu s'effectuer ce passage vers un nouveau mode de gouvernement ? Quels en sont les traits essentiels ? Assistons-nous actuellement à une crise de la représentation ?
C'est les questions auquels l'auteur tente de répondre dans cette étude qu'il effectue à une période charnière de l’histoire politique des pays développés,période de transition vers un nouveau type de gouvernement représentatif.

II/ L'auteur

Bernard Manin, né le 19 avril 1951 à Marseille, est un politologue français travaillant dans le domaine de la pensée politique et connu pour ses travaux sur le libéralisme et la démocratie représentative.
Il entre en 1970 à l'École normale supérieure, où il milite à Unité et Action et est reçu àl'agrégation de philosophie en 1973. L'année suivante, il obtient une maîtrise de science politique à l'Université de Paris1-Sorbonne.
De 1975 à 1982, il enseigne dans le secondaire et en Khâgne, puis est chargé de recherche au CNRS. De 1990 à 1996, il est visiting associate professor, puis associate professor en science politique à la University of Chicago.
En 1995, il obtient à l'Institut d'étudespolitiques (IEP) de Paris un doctorat sur travaux et une habilitation à diriger des recherches en science politique.
En 1996, il devient professeur de politique à la New York University et directeur de recherche à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Il enseigne brièvement un séminaire de philosophie politique a l'École normale supérieure. Il entre en 1996 à l'IEP de Paris, où ildevient professeur des universités en 2000 ; il est chargé jusqu'en 2005 d'un cours de philosophie politique de deuxième cycle, et enseigne dans le master recherche « Histoire et théorie du politique ».

III/ Résumé

Dans Principes du gouvernement représentatif, l'auteur retrace, de l'Antiquité à nos jours, du tirage au sort à l'age de l’élection, l’établissement progressif desinstitutions formant le gouvernement représentatif. Il entreprend dans ce livre un travail de théorisation de la représentation démocratique, à travers les pensées des différents théoriciens politiques et à partir d’une analyse socio-historique des relations entre représentants et représentés.
La thèse centrale de ce livre, semble être basée sur le fait que le gouvernement représentatif doit êtrecompris comme une combinaison d’éléments, d’institutions qui évoluent.

L'auteur analyse tout d'abord le mode de désignation des gouvernants à Athènes. Il présente l’emploi du tirage au sort à Athènes comme l’affirmation de la démocratie par excellence et revient sur les fondements du caractère intrinsèquement démocratique du tirage au sort.
En effet, le mode de sélection le plus utilisé pourl'attribution des fonctions publiques que n’exerçait pas l’Assemblée du peuple à Athènes était le tirage au sort, trait distinctif de la démocratie directe bien que l’élection soit aussi utilisée. L’utilisation de certaines dispositions institutionnelles par les démocrates athéniens permettait de se prémunir contre le risque d’incompétence de certains magistrats. Cela passait par la combinaison duvolontariat (le tirage au sort ne se faisait que parmi des candidats volontaires), de l'anticipation des risques encourus (nécessité de rendre de comptes, risque de sanctions) et la courte durée de la plupart des mandat. Ainsi le tirage au sort traduisait plusieurs valeurs démocratiques fondamentales.
Dans la démocratie athénienne, la désignation par le sort reflétait la priorité accordée à...
tracking img