Bernard manin - principes du gouvernement représentatif

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3952 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture :
Présentation de l’auteur et contexte de la publication Né en 1951 à Marseille, Bernard Manin intègre l’Ecole normale supérieure en 1970 et est reçu à l’agrégation de philosophie en 1973. Il obtient un an plus tard une maîtrise de science politique à l’Université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne. Après avoir enseigné en khâgne, avoir été chargé de recherche au CNRS puisassociate professor à l’Université de Chicago il obtient en 1995 (année de la publication de Principes du gouvernement représentatif) un doctorat à l’Institut d’étude politique et l’habilitation à diriger des recherches en science politique. Un an plus tard, il devient professeur de politique à la New York University et directeur de recherche à l’école des Hautes études en sciences sociales. Lamême année il obtient un poste à l’Institut d’études politiques de Paris avant d’y devenir professeur des universités en 2000.
Les travaux de Bernard Manin sont surtout connus concernant le libéralisme et la démocratie représentative. Parmi ses ouvrages on peut citer La Social-démocratie ou le compromis(1979) ainsi que Le Régime social-démocrate(1989), tous les deux coécrits avec Alain Bergounioux.Mais également Democracy, Accountability and Representation en codirection avec Adam Przeworski et Susan Stokes publié en 1999.
Publié en 1995 puis réédité en 1996, Principes du gouvernement représentatif présente une analyse pertinente de la démocratie représentative, de sa mise en place, ses contradictions et évolutions.
Son année de publication correspond à une période d’électionprésidentielle au cours de laquelle Jacques Chirac (qui est élu) se démarque en mettant en avant le point clé de sa campagne : « combattre la fracture sociale ». Il s’agit de résorber le fossé qui s’est installé entre les citoyens intégrés à la société et les exclus sociaux. Cette publication a donc lieu dans un contexte où la société est divisée et une partie de celle-ci se sent rejetée, mise à l’écart.Un autre point important doit être ajouté, point extrait d’une lettre de Jacques Chirac, peu après son élection, qui s’adresse à L’Assemblée nationale. Jacques Chirac affirme en effet : « Au cours du grand débat national qui vient d’avoir lieu, nous avons tous constaté qu’à la fracture sociale s’ajoute aujourd’hui une distance croissante entre le peuple et ceux qui ont vocation à le représenter» et ajoute plus loin « Cette distance entre le peuple et ses représentants doit impérativement être réduite. Il en va de notre cohésion nationale et de notre capacité à réformer la société. »
Le livre de Bernard Manin théorise cette distance entre les représentants et les représentés comme une des contradictions inhérentes à la démocratie. L’ouvrage est donc en totale adéquation avec l’étatde la société et les défis que doit relever le gouvernement lors de sa parution.
La thèse du livre Selon Bernard Manin, le gouvernement représentatif est « le système institutionnel, aboutissant à des décisions politiques, dans lequel des individus acquièrent le pouvoir de statuer sur ces décisions à l’issue d’une lutte concurrentielle portant sur les votes des peuples » (p.208)Bernard Manin interroge dans son livre ses fondements historiques, ses principes ainsi que ses évolutions.
L’ouvrage peut se décomposer en trois parties : une première traitant de l’abandon progressif de la démocratie directe au profit de la démocratie représentative (ce que Bernard Manin appellera « le triomphe de l’élection »), viennent ensuite les principes et contradictions inhérentes à ce typede gouvernement qui pourtant s’est imposé comme la norme des gouvernements contemporains, enfin une troisième partie interroge les métamorphoses de la démocratie représentative.
Démocratie directe et démocratie représentative Dès les premières pages, l’auteur établit une différence entre la démocratie directe et la démocratie représentative. La première repose sur le tirage au sort...
tracking img