Bertrand du guesclin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1904 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Intro: Bertrand du Guesclin, né en 1320 et issu d'une famille bretonne noble mais pauvre, est considéré comme le plus grd homme de guerre de son temps. Il se fit remarqué dès son enfance par sa force et son habilité au combat. Cependant de caractère difficle et de physique disgracieux, il n'était guère apprécié dans le milieu des princes. Mais cela ne l'a pas empeché d'etre le principalcollaborateur militaire du roi Charles V. Ce dernier l'éleva de plus à la dignité de connétable du royaume de France en 1370. Comment est-il parvenu à un tel niveau de reconnaissance de la part du roi ?

I Avant tout un homme de guerre

A_ Origine modeste
_ fils de Robert II du Guesclin, seigneur de la Mote-Broons et de sa femme Jeanne de Malesmains, famille de petite noblesse
_ ainé d'une fratrie desix enfants, sa mere donne la préférence à ses deux freres cadets et son pere le traite assez mal refusant de le former à la chevalerie
_ portrait peu flatteur, on le décrit "petit", "les épaules démesurément larges", "une grosse tete ronde et ingrate", "la peau noire comme un sanglier"
= "l'enfant le plus laid de Rennes à Dinan"
_ il doit gagner le respect de la noblesse à la pointede son épée et se fait remarquer dès son enfance par sa force, son habilité ds les exercices du corps et ses gouts belliqueux. lors d'un tournoi à Rennes, où il a interdiction de participer, il défait ts ses adversaires avant de refuser de combattre son pere. il a 15 ans.

B_ "le dogue noir de Brocéliande"
_ Bertrand du Guesclin se fait connaître en 1357 en participant à la défense de Rennesassiégée par Henry de Grosmont, duc de Lancastre.
_ il signale aussi sa bravoure aux cotés de Charles de Blois contre Jean de Montfort dans la guerre de succession de bretagne. c en guerroyant plusieurs années ds la foret de Paimpont et ses alentours qu'il devient celui que les Anglais vont craindre: le Dogue noir de Brocéliande.
_Faisant entendre parler de lui, il passa ensuite au service dudauphin Charles qui l'employa comme chef de bande ds les campagnes autour de Paris en 1358 et 1359. le dauphin eu alors l'occasion d'apprécier sa bravoure et son habilité stratégique. Son rapprochement avec le roi n'enthousiasmait guère les courtisants et le milieu princier qui n'appréciaient pas la rude franchise et le caractère buté et violent du chef de guerre breton. Du Guesclin était en effettetu et querelleux, vaniteux et susceptibles, coléreux et grossier mais pers ne le surpassait en bravoure ni en agilité. Sur le terrain il payait tjrs de sa personne et ménageait le plus possible la vie de ses soldats, qui l'adoraient et le suivaient partout. Sa conception de la guerre rejoignait celle du roi: il ne s'agissait pas de frapper de beaux coups d'épée ni d'accomplir des exploitschevalresques, mais de harceler et d'épuiser l'ennemi par des coups de main et des combats de petits groupes. On évitait désormais les grandes batailles rangées, qui avaient été si funestes aux armées du roi de France. On use désormais l'adversaire en escarmouches au cours desquelles du Guesclin avait souvent recours à la ruse. Ce n'était un chevalier courtois. Avant tout, il recherchait le succès,recourant pour l'obtenir à tous les moyens: embuscades, trahisons, marches et combats nocturnes,... Il étudiait le terrain, gagnait les paysans, les utilisait pour donner de fausses informations à ses adversaires; ses troupes, composées de routiers et d'aventuriers, n'étaient guère disciplinées, mais il parvenait à les entrainer ds les entreprises les plus audacieuses. Avec lui la guerre cessa d'etre unart issu de la chevalerie. Charles V conquit par cette efficacité au combat et devenu roi en 1864 en fit son principal collaborateur militaire.

II Proche collaborateur du roi et connétable

A_ Ses missions

Le grd projet de Charles V, arrivé sur le throne, était de prendre la revanche des traités de Brétigny et de Calais et d'enlever aux Anglais les provinces perdues. Mais, pour avoir les...
tracking img