Bete de mode technologie textile

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2277 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Devoir 1 type BTS ---------------------------------TECHNOLOGIES TEXTILE.

BÊTES DE MODE. Vêtements : supports privilégiés traduisant les rapports complexes qu’entretiennent les hommes avec l’animal. Différents registres au travers des productions . Rédigez un commentaire argumenté en vous appuyant sur la lecture et l’analyse des documents afin de dégager les rapports existants entre lesréalisations présentées et la pensée (humaine) qui les a produites.

Les animaux depuis les grottes de Lascaux ont inspiré les hommes. La fascination de l’homme pour l’animal peut se retracée au fils des siècles comme à la Renaissance avec les caricatures de Léonard de Vinci qui, entre art et science pressant en l’homme des caractéristiques physiques et psychologiques semblables à l’animal dont il serapproche (de manière physionomique). Parfois, le bestiale devient beauté comme dans les cabarets ou plumages grandioses renvoient à la grâce et donne du spectacle. Ou sert à se couvrir, tenir chaud. Les exemples sont innombrables , l’animal est tant imité, qu’utilisé dans les Arts.

Richard Artschwager, un artiste pluridisciplinaire d’origine américaine a réalisé « Dame sitzen » (la dame assise).Une sculpture en acrylique et crin caoutchouté de sihouette humaine mais d’aspect animal par le recouvrement des poils qui ont un aspect terreux (couleur brun naturel), qui se réaliserait dans le camouflage dans un cadre naturel. Cette sculpture est de plein pied, sans socle exposé de manière prosaïque. Le crin est l’élément principalement visible de cette œuvre. C’ est un poils, catégorie fibrenaturelle protéinique au même titre que les cheveux, la laine, le mohair ou l’alpaga. Ce poil solide est constitué des toisons des Blackface d’Ecosse, des Manech des Pyrénées en partie utilisés dans la fabrication de tapis et le garnissage de matelas. La longeur peut atteindre 40 centimètres. L’aspect sec et dur lui confère une apparence primitive ou grossière. Donc une matière qui proviendraitd’un animal commun comme le cheval domestique sur lequel on prélève les poils de la queue et de la crinière également utilisés dans la production de brosses dures comme le balai, les gants de gommage ou encore les brosses à cheveux. Il y a aussi l’entreprise Crin de Challes, qui tisse un crin de grande qualité provenant d’élevages de chevaux en liberté soumis à un régime alimentaire pour un poilsparfait (Chine), pour un kilogramme de crin il faut trois chevaux pour donner un ordre d’idée. Crin de Challes (72) du groupe Hermès développe ce produit particulier totalement naturelle

ressemblant par sa brillance à la soie dans la tapisserie d’ameublement de Luxe . Tisser sur métier manuel et tramé avec du sisal fibre végétale. L’animal est physiquement présent avec la sculpture « Dame sitzen »de Artschwager on peut donc écarter l’hypothèse du crin végétal provenant des feuilles de palmiers nains d’Afrique du Nord qui après séchage, étirage et cadrage sont utilisés par les tapissiers pour remplacer le crin animal très couteux. Maintenant, je vais détailler les principes techniques qui ont permis la réalisation de cette créature mi homme mi bête. Deux hypothèses s’offrent à moi;l’artiste a procédé par moulage d’un corps, en utilisant du crin de cheval, aggloméré avec de la colle forte, puis enveloppé dans le moule pour figer les fibres enduites d’un apprêt acrylique par immersion finale ou par mousse qui permettent un maintient et une imperméabilité intéressante qui autoriserait l’œuvre d’animer les rues ou les parcs.. D’autres procédés d’enduction pour l’acrylique existent laracle et la pulvérisation mais n’étant pas appliquables sur du poil non tissé ni feutré (mais aggloméré grâce à l’enduction acrylique) nous pouvons les éliminer. Je pense qu’il est envisageable de concevoir un bloque de crin que l’on obtiendrait par compression mécanique et qui prendrait forme grâce au taillage dans la masse ; en accord avec le terme caractérisant : sculpture, que je lui ai...
tracking img