Bgnfh

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1701 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Pour les articles homonymes, voir Phèdre.
Phèdre est une tragédie en cinq actes et en vers de Jean Racine représentée le 1er janvier 1677 à l’Hôtel de Bourgogne. La pièce comporte 1 654 alexandrins.
Sommaire [masquer]
1 Résumé
1.1 Personnages
1.2 Résumé acte par acte
2 Analyse
2.1 Contexte
3 Réception
3.1 Sources
4 Citations
5 Postérité
6 Quelques traductions de Phèdre
7 Liensexternes
Résumé[modifier]

Personnages[modifier]
Thésée, fils d’Égée, roi d’Athènes
Phèdre, femme de Thésée, fille de Minos et de Pasiphaé
Hippolyte, fils de Thésée et d’Antiope, reine des Amazones
Aricie, princesse de sang royal, fille de Pallas écarté du trône par Égée
Œnone, nourrice et confidente de Phèdre
Théramène, gouverneur d'Hippolyte
Ismène, confidente d'Aricie
Panope, femme de lasuite de Phèdre
Résumé acte par acte[modifier]
La scène est à Trézène, ville du Péloponnèse.
Acte I (5 scènes)
Hippolyte, fils de Thésée, annonce à son confident Théramène son intention de quitter Trézène pour fuir sa belle-mère Phèdre qu'il n'aime pas et surtout pour fuir son amour pour Aricie, sœur des Pallantides, un clan ennemi. Phèdre, épouse de Thésée, avoue à Œnone, sa nourrice etconfidente, la passion qu’elle ressent pour son beau-fils Hippolyte. On annonce la mort de Thésée.
Acte II (6 scènes)
Hippolyte propose à Aricie de lui rendre le trône d'Attique, laissé vacant par la mort de Thésée, et lui avoue son amour. Leur entretien est interrompu par Phèdre, venue prier Hippolyte de prendre soin de son fils mais qui finit par lui révéler son amour. Comprenant son erreur, elleprend l'épée d'Hippolyte pour en finir avec la vie mais Œnone l’arrête. Théramène annonce qu’on a peut-être vu Thésée.
Acte III (6 scènes)
Thésée, qui n’est pas mort, arrive à Trézène et s’étonne de recevoir un accueil si froid : Hippolyte, qui envisage d’avouer à Thésée son amour pour Aricie, évite sa belle-mère ; Phèdre est submergée par la culpabilité.
Acte IV (6 scènes)
Œnone, qui craint quesa maîtresse ne se donne la mort, déclare à Thésée qu’Hippolyte a tenté de séduire Phèdre en la menaçant, donnant pour preuve l'épée qu'elle a conservée. Thésée bannit Hippolyte et prie Neptune, dieu de la mer, de le venger. Phèdre veut le faire changer d’avis mais elle apprend qu’Hippolyte aime Aricie. Furieuse d’avoir une rivale, elle renonce à le défendre.
Acte V (7 scènes)
Hippolyte partaprès avoir promis à Aricie de l’épouser hors de la ville. Thésée commence à avoir des doutes sur la culpabilité de son fils, mais la nouvelle de sa mort, causée par un monstre marin, survient. Après avoir chassé Œnone qui, de désespoir, s’est jetée dans les flots, Phèdre révèle la vérité à Thésée ; ayant pris auparavant du poison, elle s’effondre sur scène.
Analyse[modifier]

L’œuvre de Racines’inscrit dans le registre tragique par le caractère de Phèdre à inspirer terreur mais aussi pitié (registre pathétique, on parle de catharsis, ou purgation des passions), accablée par le poids de l’hérédité qui la condamne dès l’acte I.
Contexte[modifier]
Phèdre est la dernière tragédie profane de Racine avant un long silence de douze ans au cours duquel il se consacrera au service du roi et à lareligion. Une nouvelle fois, il choisit un sujet déjà traité par les poètes tragiques grecs et romains.
Phèdre a été victime de la création simultanée, sur le même thème, d’une pièce de Nicolas Pradon aujourd’hui oubliée qui donna lieu à une querelle littéraire qui, elle-même, déboucha sur l’Affaire des sonnets. Gabriel Gilbert avait déjà publié un Hypolite ou le garçon insensible (1647).Réception[modifier]

Tout dans Phèdre a été célébré : la construction tragique, la profondeur des personnages, la richesse de la versification et l’interprétation du rôle-titre par la Champmeslé. Contrairement à Euripide dans Hippolyte porte-couronne, Racine fait mourir Phèdre à la fin de la pièce, sur scène : elle a donc eu le temps d’apprendre la mort d’Hippolyte. Le personnage de Phèdre est...
tracking img