Biais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3916 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les biais en épidémiologie
Bernard Branger, novembre 2009 Réseau de Périnatalité des Pays de la Loire 1, allée Baco – 44000 NANTES Tel 02 40 48 55 81 bernard.branger@naitre-ensemble-ploire.org

Maladie Etat de santé Facteur1 Facteur 3

Facteur 2

Facteur 4

I.

Liens possibles entre une maladie M et une exposition E

Si l’analyse statistique permet de conclure qu’il y a un lien entreune exposition et une maladie, la conclusion sur la causalité de ce lien ne s’impose pas, car plusieurs possibilités de liens existent.

1. On croit E

M, alors que M

E!

Par exemple, on veut étudier si la présence d’un obstétricien à la naissance (ici E) donne de meilleurs résultats qu’en son absence (dans une enquête d’observation). On observe, en fait, que la présence del’obstétricien augmente la mortalité et les séquelles de l’enfant (ici M) ! La raison en est que, lorsque la naissance se passe mal (prédisposant à M), on appelle l’obstétricien (E), alors que, lorsque tout se passe bien, on ne l’appelle pas. Donc la mortalité et les séquelles (M) ne sont pas la conséquence de la présence de l’obstétricien (E) mais la cause. Il en est peut-être de même du lien entre « prendrefroid » (E) et apparition d’un syndrome grippal (M). Il est possible que les premiers frissons, assimilés à un coup de froid, soient le signe que la température augmente et donc que E n’est pas la cause, mais la conséquence de la maladie.

2. E et M évoluent ensemble sans lien On a observé aux Etats-Unis un lien entre la baisse de la pratique religieuse et la baisse de la tension artérielle. Ils’agit sans doute d’une évolution temporelle sans lien causal. Il en est de même du lien entre la durée du cycle lunaire (28 – 29 jours) et la durée des cycles menstruels chez la femme. On pourrait dire la même chose si on compare le taux d’incidence du SIDA en France de 1983 à 1990 avec le taux de chômage…

_____________________________________ 1 _____________________________________ ______________________________________________________ Biais en épidémiologie – B. Branger - 2009

3. E et M sont liés mais c’est un autre facteur qui est cause de E et de M Le taux de transfert des nouveau-nés (M) dans un service de nouveau-nés est lié avec la pratique de la césarienne (E). En fait, ce n’est pas la césarienne elle-même qui est facteur de l’état de santé du bébé (qui entraîne letransfert), mais c’est le fait que l’on pratique une césarienne quand l’enfant va mal qui conditionne le transfert. D’où, si l’état du bébé est nommé B, on peut écrire E mais il n’y a pas de lien direct entre E et M. B et B M,

4. E

X

M

On peut mettre en évidence un lien entre alcool et cancer du poumon, mais il n’y a pas de lien causal direct. On sait en effet que les alcooliques sont plusfumeurs. En conséquence, « alcool » (E) est lié à « tabac » (X) qui est lié au cancer du poumon.

5. E n’est pas une cause, mais une condition favorable à M Norbert Elias rapporte qu’au Moyen Age les médecins déconseillaient de prendre des bains (E) car cette pratique était liée à l’apparition de maladies (M). En fait, les bains étant publics, la promiscuité était un facteur de transmission demaladie, et donc c’est le caractère publique du bain qui est facteur de maladie et non le caractère « bain » seulement. De même, il existe un lien entre position de sommeil du nourrisson (sur le ventre) et la mort subite. Ce n’est pas une cause directe mais une prédisposition au risque d’asphyxie en cas de problème chez le nourrisson.

6. E

M

E

De manière générale, les vaccinations protègentdes maladies. Il en est ainsi pour la vaccination contre la rubéole qui fait baisser l’incidence de la rubéole. Cependant, on observe que la vaccination de 60 % d’une population augmente le taux d’incidence des rubéoles des femmes enceintes (avec risque de malformations des nouveau-nés). En fait, un taux de couverture de 60 % n’empêche pas le virus de circuler, mais retarde le moment de la...
tracking img