Bible d'erasme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5235 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Philippe et l’Eunuque Ethiopien : Actes des Apôtres Chapitre 8 : 20 à 40
« Vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et en Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre » : qu’en est-il du programme annoncé par Jésus au début du livre des Actes : (1, 8) ? Jusqu’à présent (1-7), on n’était pas sorti de Jérusalem. C’est la persécution déclenchée contre les Hellénistes de la mouvanced’Etienne qui propulse les porteurs de la Bonne Nouvelle hors de la Ville sainte, hors même de la Judée, vers des terrains neufs. Que va-t-il donc se passer maintenant ? Avec « les actes de Philippe » (Ac 8), le récit de Luc accélère le mouvement de l’Evangile, sans lui donner encore sa plus haute performance - ce sera l’œuvre de Pierre, puis de Paul. Philippe* est « l’un des Sept », institués parles apôtres pour gérer la caisse de partage. Pas plus qu’Etienne, il ne se cantonne dans ce service. Nous le retrouvons aussitôt en situation de missionnaire. En Samarie, d’abord. Puis sur la route de Gaza. Finalement sur la plaine côtière jusqu’en pleine ville de Césarée, résidence du gouverneur romain, fortement hellénisée. C’est « l’Evangile non-stop ».
Dans ce cadre, Luc rapporte deuxépisodes : deux « diapositives ». C’est sa manière à lui de faire l’histoire de l’Eglise et la théologie de la mission Ces deux épisodes ont ceci de commun, qu’ils concernent des marginaux du judaïsme : les Samaritains* d’une part (8, 5-25), et d’autre part (8, 26-40), un pèlerin éthiopien, un représentant de ces peuples du bout du monde dans l’imaginaire de ce temps, qui plus est, un eunuque, avec toutle mépris qui pouvait affecter sa personne dans la mentalité courante. Avec eux déjà, l’Evangile franchit des seuils.
Nous conseillons à tous de prendre le plaisir de lire le premier épisode (8, 5-25), qu’on pourrait intituler : Philippe chez les Samaritains, ou : Philippe l’évangéliste et Simon le mage. Car l’histoire de la mission est tout aussi bien ici l’histoire du « match » entre l’Evangileet la magie :
• lequel des deux mérite créance ?
• Qu’est-ce qui permet de faire la différence ?
Nous en proposerons une lecture plus détaillée à ceux qui veulent « aller plus loin ».
Pour l’instant nous allons concentrer notre attention sur le second épisode : Philippe et l’eunuque de la reine d’Ethiopie (8, 26-40).
Lexique
* "L’Ange du Seigneur "  : selon les représentations del’ancien Orient, il y avait des « anges » (des serviteurs et des envoyés célestes) pour constituer « la cour divine » ; la religion d’Israël a baigné dans ce milieu. Mais quand l’ancienne littérature biblique parle au singulier de « l’Ange du YHWH » (Gen 16, 7 ; 22, 11 ; Ex 3, 2 ; Jg 2, 1), il ne s’agit pas d’un ange particulier (Gabriel, Raphaël …) ; "l’Ange de YHWH" n’est pas différent de Yahvélui-même manifesté ici-bas de manière visible » (Vocabulaire de Théologie Biblique, art. Anges, p. 58). Le mettre en scène, c’est une manière classique de dire la présence de Dieu à quelqu’un ou à un événement ; il est une sorte de double du Seigneur Dieu, quand il se donne à rencontrer pour conduire l’histoire ou pour confier une mission. L’évangile de l’enfance de Matthieu imite ce style AT (Mt 1,20.24 ; 2, 13.19 ; Lc plus rarement Ac 5, 19 ; 8, 26 ; 12, 7.22). Parallèlement à l’intervention de « l’Ange du Seigneur », notre récit fait intervenir un peu plus loin « l’Esprit » (8, 29), « l’Esprit du Seigneur » (8, 39) : c’est une autre manière, plus « spécialisée », de dire la présence divine (Is. 63, 14) à l’action entreprise (initiative, force et liberté, en particulier en vue de lamission, dans les Actes).
* "Candace" n’est pas un nom propre, mais le nom de fonction de la reine ou de la reine-mère du royaume qui s’appelait « l’Ethiopie » à l’époque romaine. L’Ethiopie était alors le royaume de Méroé, ville située entre la 5ème et la 6ème cataracte du Nil. À plusieurs reprises, des femmes, désignées dans les textes officiels comme « Candace », y montèrent sur le trône.
*...
tracking img