Bibliographie des ponts pour projet maquette de pont

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1295 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1. Présentation

Les ponts méritent la fascination qu’ils exercent. Symboles esthétiques de grandeur et de puissance, ils assurent le passage et le lien entre les hommes.
Les ponts anciens étaient réalisés avec des matériaux naturels : lianes, troncs d’arbres, dalles de pierre sur deux appuis. Déjà toutes les formes sont là, qui deviendront ponts en arches, ponts à piliers ou à poutres etponts suspendus. D’abord le bois, qui permet une grande variété de structure
Et puis, avec l’ère industrielle, l’avènement de la fonte. Il faudra attendre le fer et l’acier pour disposer d’un matériau résistant à la traction, et pouvoir développer de nouvelles techniques, comme la suspension.
L’audace va conduire à rechercher la manière d’abaisser les arcs, d’alléger les piles. Avec le développementdes calculs, l’architecture de l’ingénieur va prendre le pas, et le calcul des structures va définir les formes. En même temps, dans le cas des matériaux industriels comme la fonte et l’acier, le matériau impose la structure, et la structure va suggérer l’architecture.

Il existe de nombreux types de ponts :

Les ponts suspendus :Le principe des ponts suspendus est de maintenir le poids du tablier par deux câbles porteur solidement arrimés aux berges.

Les ponts à haubans :
Un  hauban est un assemblage de câbles en acier destiné à soutenir le tablier d’un pont et à rétablir les forces. Le hauban est fixé, d’un côté, à un pylône du pont et au tablier à son autre extrémité.

Les aqueducs : Pont supportant un canal, une conduite d'eau.

Les viaducs : Pont de grande longueur, généralement àplusieurs arches, permettant le franchissement d'une vallée par une route ou une voie ferrée.

Les ponts transbordeurs : un pont enjambant un port, un canal ou un fleuve, pour faire passer les véhicules et les personnes d'une rive à l'autre dans une nacelle (ou transbordeur) suspendue à un chariot roulant sous le tablier.

Les ponts mobiles :

Les ponts levants : Pont dont le tablier subitun déplacement vertical, tout en restant horizontal.
Le pont-levis : Pont dont le tablier est mobile autour d'un axe de rotation horizontal.
Les ponts en dos d’âne : une surface formée de deux pentes inclinées de chaque côté de l’arête qui est leur ligne de jonction
Les ponts en arc : Un pont en arc est un pont en forme de voûte avec de chaque coté du pont une butée. Cesbutées sont importantes car elles supportent tout le poids du pont, le principe d'un pont en arc est de transférer tout le poids du pont vers les butées.

Les ponts à piliers (ou à poutres) : Les ponts à poutres désignent tous les ponts dont l’organe porteur est une ou plusieurs poutres droites. Ils n’exercent qu’une réaction verticale sur leurs appuis intermédiaires ou d’extrémités et les efforts engendrés dans lastructure sont principalement des efforts de flexion.

Les ponts de singe : très simple constitué de deux cordes l'une au-dessus de l'autre, l'une pour y placer les pieds et l'autre pour se tenir avec les bras, sur lequel on se déplace latéralement.

2. L'évolution des techniques de construction des ponts
au cours de l'histoire

Les ponts durant l'antiquité :

Les ponts antiques,construits en bois, ne résistaient pas aux intempéries. Ils étaient réservés au franchissement d'obstacles naturels comme les cours d'eau. Les ponts de pierre remontent à une très haute antiquité. Ils étaient constitués de travées droites en bois reposant sur des piles en maçonnerie faites de briques cuites. L'emploi de voûtes en pierre a vraisemblablement pris naissance en Asie. | |
Les ponts durantl'empire romain :

Les Romains ont édifié de robustes ponts en plein cintre reposant sur des piles épaisses. Ils en ont construit beaucoup, notamment en Gaule. Certains subsistent comme le Pont du Gard (photo ci-contre). Beaucoup ont cependant été détruits à cause de la faiblesse de leurs fondations. | |

Les ponts médiévaux :

Au Moyen-âge, un nombre considérable...
tracking img