Bibliographies rapides

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2752 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
VOLTAIRE

François-Marie Arouet est né à Paris, le 21 novembre 1694. Fils d'un notaire, il fait ses études chez les Jésuites. Plutôt que de faire son droit, cet élève frondeur préfère fréquenter les milieux littéraires où il acquiert le goût du plaisir et du bel esprit.
Voltaire essaie sa plume en pratiquant la satire. En écrivant, contre le Régent, il est embastillé pour onze mois(1717-1718). C'est en sortant de prison qu'il prend le nom de Voltaire.
Sa tragédie Œdipe (1718) lui apporte le succès. En 1725, Voltaire est à Fontainebleau où il donne trois pièces de théâtre pour le mariage de Louis XV. Mais à la suite d'une altercation avec le Chevalier de Rohan, il retourne en prison à la Bastille en 1726. Libéré au bout de cinq mois, il est autorisé à s'exiler en Angleterre(1726-1729). Ces trois années d'éloignement lui permettent de découvrir une liberté de pensée, morale et politique, mais aussi une littérature nouvelle. De retour en France, il publie des tragédies inspirées de Shakespeare (Brutus, 1730; Zaïre, 1732) et une étude historique.
Le scandale soulevé par l'édition des Lettres philosophiques (1734) - une satire des mœurs et des institutions françaises - le pousseà accepter l'hospitalité de Mme du Châtelet dans son château de Cirey en Lorraine. Dans cette retraite, il s'occupe de physique, de chimie et d'astronomie. Il vulgarise les Eléments de la philosophie de Newton (1738), et entreprend une grande œuvre historique, le Siècle de Louis XIV.
Mais d'Argenson, ministre rappelle Voltaire à Versailles. Pendant trois ans (1744-1747), Voltaire esthistoriographe du roi, puis gentilhomme de la chambre. Le philosophe écrit des opéras pour les fêtes royales. Le 2 mai 1746, il est élu à l'Académie française. Voltaire, courtisan déçu, tombe de désillusion en désillusion. Il utilise, pour répandre ses conceptions politiques et philosophiques, des contes tels Zadig (1747) et Micromégas (1752).
Voltaire condamne dans ses essais la religion, aussi bienCatholique que Protestante, ce qui lui vaudra une forte impopularité des Croyants. Il accable de même de satires et de pamphlets les ennemis des philosophes et se fâche avec Rousseau.
La mort de Mme du Châtelet, en 1759, le plonge dans le désarroi. À la recherche d'une résidence tranquille, il achète le domaine de Ferney, sur la frontière franco-helvétique où il passe ses dernières années, les plusfécondes : Candide ou l'Optimisme (1759); Tancrède (1760); Traité sur la tolérance (1763); Jeannot et Colin (1764); Dictionnaire philosophique (1764); L'Ingénu (1767)…. Il achève le Siècle de Louis XIV, commence le Dictionnaire philosophique, publie L'Essai sur les mœurs, et rédige de nombreux pamphlets et de lettres. Cette correspondance riche de plus de dix mille lettres atteste le rayonnement de sapensée au XVIIIe siècle.
Ses combats incessants contre toute forme de restriction apportée à la liberté individuelle lui valent au sein de la bourgeoisie libérale, une immense popularité; il met toute son influence à défendre la famille Calas, le Chevalier de la Barre, Sirven, Lally-Tollendal…
En 1778, deux mois avant sa mort, il revient à Paris où il fête à l'Académie sa dernière tragédie :Irène (1778). Il est célébré comme le défenseur des opprimés, l'apôtre de la tolérance.
Voltaire meurt le 30 mai 1778.
Polémiste brillant et parfois versatile, adepte d'une philosophie plus «pratique» que métaphysique, défenseur d'une civilisation de progrès, Voltaire n'a cessé de lutter pour la liberté, la tolérance et la justice.

MONTESQUIEU

Charles-Louis de Secondat naît le 18 janvier1689 au château de la Brède près de Bordeaux. La famille de Montesquieu appartient à la noblesse. Sa mère décède lorsqu'il a sept ans. Au sortir du collège, il se consacre au droit, devenant en 1708, avocat au Parlement de Bordeaux, puis conseiller au parlement de Bordeaux en 1714. L'année suivante, il épouse Jeanne de Lartigue, protestante de famille riche.
En 1716, à la mort de son oncle,...
tracking img