Bienheureux jacques laval

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1542 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
DAGI Emmanuel Terngu Théologie Spirituelle
Bienheureux Jacques Désiré LAVAL
Identité du personnage : Le Père Jacques Désiré LAVAL (1803-1864) est Prêtre et missionnaire de la Congrégation du Saint Esprit (spiritains).
Chronologie de sa vie : Né à Croth, un petit village de l’Eure en Normandie, France; JacquesLaval reçoit le grade de docteur en médecine, après avoir présenté sa thèse : « Essai sur le rhumatisme articulaire » le 21 août 1830. En septembre 1830, il ouvre son cabinet de médecin à Saint-André, mais il quitte quatre ans après pour continuer à Ivry-La- Bataille où il succède au docteur Postel. A Ivry-la Bataille, en revenant d’une visite des malades, au début de l’année 1835, son chevaltombe dans une fondrière. Et pour lui, « s’il n’est pas mort c’est que Dieu a pitié de lui et lui donne du temps pour se convertir. » Le docteur prend donc la décision d’entrer au séminaire et il arrive au séminaire à Issy le 14 Juin 1835. Le 22 décembre 1838, il est ordonné prêtre dans la chapelle de St Sulpice, par Mgr de Quélen archevêque de Paris ; et deux semaines après il est nommé curé de «Pinterville, un petit village de 483 habitants. Le Père Laval travaillera à Pinterville jusqu’au 19 février 1841 quand il quitte pour répondre à un appel à la mission à l’île Maurice. Il part comme l’un des premiers membres de la Société du Cœur Immaculée de Marie qui sera plus tard fusionné avec la Congrégation du Saint Esprit. Il arrive à Port-Louis (l’île Maurice) le 13 septembre 1841 et reçoitquelques jours après, la charge de la Mission des Noirs, et plus tard celle d’aumônier de prison et aussi celle du service de la paroisse. Le Père Laval s’occupera de ces charges jusqu’à sa mort le 9 septembre 1864 dans l’après-midi, après avoir répété longuement ce verset du psaume : « j’étais dans la joie, quand on m’a dit : allons à la maison du Seigneur ».
Expérience spirituelle fondamentale :L’expérience de Dieu du père Laval peut être résumée par l’expression « Dieu est amour ». Il croit en Dieu qui est amour, le Dieu révélé en Jésus Christ qui est venu porter la bonne nouvelle aux pauvres (cf. Lc 4, 18). Voila pourquoi, Jacques Laval se donne complètement à la suite du Christ dans cette mission. Cela est mieux expliqué par Jacques Laval lui-même lorsque sur son chemin vers l’îleMaurice il écrit à son ami : « Vous ne sauriez croire combien mon cœur est plein de joie de me voir porter rapidement vers ces pauvres abandonnés de l’île Maurice » . Jacques Laval est lui-même le reflet de cet amour de Dieu. Un amour qui dépasse toute frontière : culturelle, religieuse, raciale etc. Dans sa capacité de dépasser les barrières des multiples religions et cultures de l’île Maurice,il montre que « si la religion divise, c’est la sainteté qui unit ». La vie pratique de Laval est nourrit par son bon rapport avec le christ. Ceci est démontré par son amour pour Jésus dans le Saint Sacrement. A l’île Maurice, il se rendait à la cathédrale à 3h, une heure plus tôt qu’à Pinterville. A Pinterville, il restait de 4h jusqu’à 10h à l’Eglise. Cependant, à l’île Maurice, « lui qui, s’ils’écoutait, passerait tout son temps devant le tabernacle » est obligé de sacrifier « ses gouts de contemplatif à l’action ». Le rapport intime de Laval avec les Saintes Ecritures est bien reflété dans sa vie. La Parole de Dieu est pour lui la lampe de ses pas et donc la lampe qui éclaire aussi tous ceux à qui il est envoyé. C’est pourquoi il écrit : « La Parole de Dieu a, pour éclairer lesâmes et toucher plus les cœurs, une vertu spéciale par elle-même, que n’ont pas les plus beaux discours raisonnés ». Sans avoir cité explicitement, il peut être déduit de sa vie et ses paroles les passages préférés de Laval. Dans sa lettre à l’abbé Letard on trouve ses paroles : « Je me remets dans les bras de Dieu, et je ne demande que sa sainte volonté. » Il « aura sans cesse ce refrain ‘que la...
tracking img